F_EBERLE
La musique est douce, harmonieuse. Les notes s'égrènent dans un climat parfaitement orchestré. Et pourtant portés par la mélodie, le piano, la guitare et le violoncelle, les mots prennent une autre dimension et une force insoupçonnée.

Les déclarations d'amour de François et Marie Eberlé sont tantôt susurrées, tantôt claquées ou encore jetés au visage du macho, du « mâle fait ». Les textes prennent tout leur sens lorsque le duo joue l'alphabet pour préférer M à N, pour justement dénoncer cette haine véhiculée par certaines idéologies.

A l'occasion de la sortie de leur nouveau CD, le duo thiérachien était l'invité de la saison culturelle transfrontalière dans une salle d'Aumale qui avait fait le plein. Le père et la fille y ont fait partager leur coup de cœur aux femmes de mai ou leurs rêves de paix et de fraternité. Une fraîcheur qui sut cependant ne pas tomber dans l'acidulé ou la guimauve.

Samedi soir, François et Marie ont ainsi offert une belle tranche de vie et, finalement, d'espoir à un public conquis.