Après cette longue trêve, pour l'US-BHT, la reprise passait par un déplacement à Vic-sur-Aisne, moins facile que ne laissait présumer le classement. Du reste, comme pour le rappeler, dès l'engagement, un premier corner porte l'Etoile à l'attaque et, de la tête, Oblet trouve le poteau. D'un arrêt réflexe, Thomas renvoie du genou un ballon que tous voyaient déjà converti. Difficile de plus mal démarrer.
VIC_Valentin_coeur_d_fense
Heureusement, Dejeager et Ndzomo (notre photo) profitent de l'excellent travail de Nivalle et Flament. Hirson reprend donc confiance et s'installe même durablement dans le camp adverse. A tel point qu'en six minutes, les trois premiers joueurs sont à deux doigts d'ouvrir le score.

A la 21e minute, Flament décale Ndzomo qui fixe le gardien mais Dejeager se heurte à l'ultime rempart vicois. Au fil du temps, ce scénario va d'ailleurs se répéter et, parfois avec un peu de chance, David Lachèvre s'en tire à son avantage.

Hirson construit et développe son jeu avec même quelques beaux mouvements. Toutefois, aux abords de la surface, trop brouillons, pas assez percutants, les Thiérachiens ont souvent pêché.
VIC_Valentin
Ndzomo (notre photo) croit malgré tout toucher au but. Pris en sandwich entre Sokol et Lachèvre, il s'effondre sans que l'arbitre ne désigne le point de penalty. Vic contient les assauts répétés et joue même habilement le contre en misant sur l'expérience de Fabien Oblet et la rapidité d'Emmanuel Leroy.

Même si un débordement de Durieux aurait mérité meilleur sort et malgré de la bonne volonté, Hirson s'enferre. A l'image de Ndzomo dont la technique n'a pu toujours s'exprimer sur un terrain bosselé. L'attaquant hirsonnais, élimine, malgré tout, dans un mouchoir Sokol et Guinet. D'une pichenette, il évite Lachèvre, mais la balle ricoche … sur le poteau.
VIC_Martin
En face, Thomas n'a qu'à se coucher sur une tentative maîtrisée de Vassalière (42e). La défense vicoise tient donc et, malgré l'apport de Dautremay (notre photo), Hirson se montre trop maladroit pour que la pause ne soit pas atteinte sur un score vierge.

L'ÉTOILE BRILLE DAVANTAGE ET HIRSON PÂLIT

A la reprise, l'entrée en jeu de Monvoisin qui revient de blessure apporte un peu plus de stabilité. Durieux tente d'en profiter. En vain. Peu à peu, l'Etoile brille un peu plus et Thomas sort au pied devant Vassalière. Dans la foulée, Flament, seul devant Lachèvre, butte sur le dernier défenseur (56e).
VIC_Flament
Ce n'est toutefois que partie remise. Sur l'attaque suivante, Flament (notre photo), toujours lui, remise sur Durieux qui remet derrière sur Monvoisin. Le meilleur buteur hirsonnais trouve cette fois la cible : 1-0.

Le plus difficile semble donc fait. D'autant que Nivalle réalise un festival le long de la ligne de corner, que Durieux est contré par le gardien et que le centre de Perrin, qui a fait le plus dur, ne trouve personne à la réception.

Un moment d'inattention peut malgré tout se révéler fatal. Pour l'oublier et surtout laisser Defouloy étrangement seul aux vingt-cinq mètres, Hirson paie comptant. La reprise à mi-hauteur au ras du poteau du milieu vicois fait mouche (68e).

Revenu à la marque, Vic manque même de peu de réaliser le hold-up parfait. Le gardien hirsonnais intervient avec à propos sur la tête de Vassalière.
VIC_Nivalle__chappe
Hirson déjoue et tombe alors dans les pièges de son adversaire. Une nouvelle occasion de Perrin échoue puis Lachèvre, toujours aussi sollicité, s'envole sur un coup franc de Monvoisin. La domination est toujours hirsonnaise. L'impuissance également.

Finalement, les Thiérachiens doivent donc se contenter du partage des points.

Un moindre mal puisque dans le même temps, ses rivaux marquent le pas. Seboncourt et Beaurevoir ont, en effet, chuté à domicile. Même si Itancourt se reprend après sa défaite chez lui contre l'US-BHT justement, l'Entente conforte sa place avec, en plus, deux matches de retard sur ses adversaires directs.