MISS_AISNE_Podium_2007
(Photo Didier Villain)
Pourquoi le nier, les premiers résultats à avoir suscité les applaudissements de la salle Michel Carpentier marquèrent la remontée de l'équipe de France de rugby puis déclenchèrent une ovation pour célébrer la victoire des Bleus sur les Blacks. Même si l'une des quatorze prétendantes a expliqué lors de sa présentation que « le point commun que nous avons, nous les filles, avec le rugby, c'est la coiffure de Chabal », le défilé hirsonnais ne souffrait bien évidemment aucune comparaison avec le match au sommet de la soirée.

Peut-être la persévérance de Sarah Ben Hamouda, nullement découragée après ses trois tentatives successives a-t-elle valeur de performance. « Je suis une battante, a-t-elle d'ailleurs confié, et j'ai acquis confiance et expérience. » Malgré cela, à la proclamation des résultats (de son élection), elle n'a pu retenir ses larmes.
MISS_AISNE_07_Marc_Sa_F2DF6
(Photos Jean-Luc Le Buzullier)
Après que Marc Santerre eut accueilli Jean-Jacques Thomas, toutes les candidates se mirent à rêver avec un peu plus d'insistance à la couronne laissée vacante par Rachel Trapani-Lengrain, également élue à Hirson avant de remporter le titre national. Retenue en Bourgogne pour un gala régional, Miss France avait délégué en Thiérache sa maman en qualité de membre du jury.
MISS_AISNE_07_Lumir_RichetToutes se sont, en effet, prêtées aux présentations en robe de soirée, ici Lumir Richet, de mariée puis en maillot de bain. Toutes ont expliqué être soit « comme un poisson dans l'eau », « vivre (leur) rêve », soit espérer « avoir le pied à l'étrier ». Quant à Sarah Ben Hamouda, elle s'adressa, elle aussi, au public et lui rappelant qu'il ne tenait qu'à lui « qu'une étoile naisse ».
MISS_AISNE_07_Marjori_F2DA3Il en fut ainsi puisque avant que le jury se retire pour délibérer, le trio gagnant est déjà connu. Outre la soissonnaise Sarah Ben Hamouda, étudiante en première année de Capes à l'IUFM d'Amiens ; Marjorie Hulin (notre photo), de Barenton-Bugny et future infirmière ; ainsi que la saint-quentinoise Lumir Richet, qui, comme la chanson « a toujours rêvé d'être hôtesse de l'air » obtienne un maximum de voix.

Certes, l'ordre exact n'est pas encore connu et la salle doit patienter. Pour l'aider parade balnéaire, défilé de haute couture et variétés se succèdent. Marc Santerre, le maître de cérémonie se transforme même en chanteur avec son dernier titre et R.V Trezen, l'ex-leader de Manau, revient à la scène pour saluer le public du Nord, le « meilleur de France ».
MISS_AISNE_07_d_fil__SarahBref, la victoire du XV de France aidant, passé une heure du matin, Lumir Richet puis Marjorie Hulin gravissent les premières marches du podium puis Sarah Ben Hamouda monte sur la plus haute.

Chacune va maintenant prolonger son rêve avec l'espoir le 4 novembre au Splendid de Saint-Quentin de ceindre l'écharpe picarde, seul passeport pour l'élection de Miss France. La marche en avant continue !