MATERNITE_HIRSION_ALA_F6293
Forme naturelle de nutrition du nourrisson, l'allaitement doit cependant faire face à nombre de tabous et à une éducation qui voulait que le lait en poudre soit forcément meilleur que celui de la mère.

En la matière, la France enregistre un net retard par rapport à d'autres pays. Seules 62 % des mamans donnent le sein et, en Thiérache, le pourcentage ne dépasse pas les 50 %.

Alors qu'il fortifie les relations mère-enfant, qu'il protège le nouveau-né des maladies infectieuses et diminue chez la mère le risque de cancer du sein, l'allaitement doit encore, paradoxalement, faire ses preuves.

D'où l'initiative renouvelée du service de la maternité d'Hirson de sensibiliser les futures mamans aux bienfaits de ce que les trois pédiatres, les sages-femmes et les puéricultrices considèrent comme un bienfait.

Un principe développé dans l'exposition présentée dans le hall du centre hospitalier et explicité depuis le début de l'année lors des 2 000 consultations données par le service de gynécologie, pendant les 2 300 réalisées en obstétrique ou lors de la rééducation périnéale récemment ouverte.