HALLOWEEN_gradins_cit_F9629
Est-ce si exceptionnel que cela ? A Hirson, lancée à partir de la semaine du goût voici plus de dix ans, la fête d'Halloween fait toujours recette. Plus de deux cents garçons et filles ont ainsi participé au concours de déguisements. Auparavant, nombre d'entre eux, s'étaient déjà retrouvés dans le parc des gradins.
HALLOWEEN_lionAu terme des animations organisées dans les maisons de quartiers, la fièvre du maquillage est montée d'un cran. Il est vrai que derrière le me masque, tout est permis.

Y compris de se prendre pour le roi … des animaux.

Si à Hirson, Halloween perdure, le phénomène est, en effet, lié à l'implication des associations locales, du Centre social d'animation culturelle, des Francas, des restaurants d'enfants et même du foyer du troisième âge.

L'idée même de fête partagée prévaut toujours. Certes, bien loin des fêtes païennes et gauloises du départ, de l'exportation vers l'Irlande puis de la récupération américano-commerciale.
HALLOWEEN_groupe_ville
Dépassée également la période où les troupeaux étaient ramenés des prairies aux étables. Finie l'époque où le soleil était remercié de la moisson, élément indispensable pour lutter contre les ténèbres et le froid.

Aujourd'hui, Halloween a certes perdu ses racines celtiques, ancrées dans les croyances ancestrales. Elle a cependant conservé sa dimension populaire.
HALLOWEEN_troupe_enfants
Désormais, les habitations se parent de lumière, d'orange et de noir. Les enfants rivalisent d'astuce et d'habileté pour réaliser des objets décoratifs ou creuser des citrouilles.

Ils montent également sur scène dans le cadre d'un spectacle donné devant plusieurs centaines de personnes.
HALLOWEEN__lus_Fondat_F969C
Bref, aux portes de l'hiver, sans prétention, Halloween reste un prétexte à retrouver son âme d'enfant. Loin des interrogations de savoir s'il s'agit d'une récupération commerciale, d'un recul du sacré ou d'un retour à l'obscurantisme.
HALLOWEEN_ch_teau_hant_
La fête n'a nul besoin de justificatifs. Juste de faire semblant de croire aux châteaux hantés, aux fantômes enchaînés et aux belles fées à sauver !