CAJ_La_Capelle_discours_JJT
« La fondation Savart apprécie son nouvel horizon en même temps que se dégage celui des parents d'enfants handicapés. Le vieillissement de la population bénéficie à l'ensemble de nos concitoyens et les parents s'inquiètent, après leur disparition, de l'avenir de leur garçon ou de leur fille accueillie en institut ou en CAT. »

En inaugurant à La Capelle, le nouveau Centre d'Activités de Jour (CAJ) justement appelé « horizon », Jean-Jacques Thomas a autant salué l'intérêt de cette structure rénovée et installée dans l'ancienne maternité désaffectée que l'évolution de la prise en charge des personnes handicapées.
CAJ_La_Capelle_inaug
Reconnue d'utilité publique depuis 1895, la Fondation Savart accueille aujourd'hui plus de quatre cents jeunes et adultes en foyer occupationnel, en établissements, en centres d'Aide par le Travail et services d'aides à domicile. Le Conseil général y consacre chaque année trois millions d'euros sur un budget total consacré aux personnes handicapées de plus de cinquante et un millions d'euros.

Elle demeure l'un des plus importants établissements du département et le Centre d'accueil de jour représente pour le Conseil général un budget de 1,1 million d'euros en investissement et fonctionnement. Ces nouveaux locaux accueillent maintenant vingt-huit personnes auxquelles elles proposent des activités techniques, artistiques et culturelles.
CAJ_La_Capelle_JJT_V_106609
La restructuration du Garmouzet , du Nouvion-en-Thiérache et du centre d'hébergement, de La Capelle ont rendu possible cette transformation pilotée par la Directrice générale de la Fondation, Valérié Quillet.

« Au-delà d'un engagement commun et de la volonté politique du Conseil général dans le domaine du handicap, expliqua encore Jean-Jacques Thomas, c'est aujourd'hui la personne handicapée qui est considérée comme une personne à part entière avec une place sociale et citoyenne désormais reconnue et acquise. La vie dans la cité doit lui être facilitée et, si possible, devenir « sa » réalité.
CAJ_La_Capelle_En cela, des établissements de jour comme celui de La Capelle marquent une importante évolution et une aspiration portée au nom de toutes les personnes handicapées.

L'Assemblée départementale s'était engagée ces cinq dernières années sur un Schéma d'équipements en créant plus de 500 places nouvelles avec un budget en forte hausse. Nous sommes, en effet, passés d'un budget de vingt-six millions d'euros en 2001 à plus de cinquante et un cette année ».