FEST_JAZZ_08_YD_JJT
Le 5e Festival de jazz s'est achevé avec en apothéose le mixage des cultures grâce à la musique et à ce langage universel qu'est la musique. Grâce à une programmation davantage tournée vers le jeune public avec notamment Mc Solaar et des premières parties ouvertes aux artistes régionaux, la manifestation hirsonnaise s'affirme désormais comme un rendez-vous culturel interrégional et se place désormais parmi les rendez-vous jazz nationaux.

FEST_JAZZ_08_JJT_Fre_124887Le soutien apporté par l'ensemble des artistes et par les collectivités territoriales lui permet désormais de d'affirmer sa dimension culturelle avec des spectacles lancés à Hirson comme la première de « Lââm au cœur des hommes » et du « passeport pour un violon » présenté dimanche par Didier Lockwood.

La présence d'Yves Daudigny, Président du Conseil général de l'Aisne ; et d'Alain Reuter, Vice-Président du Conseil régional chargé de la culture témoigne également d'une reconnaissance à laquelle Frédéric Sannier, Directeur du Festival ; aura largement contribué.

Faire les choses sérieusement sans jamais se prendre au sérieux : son professionnalisme et celui de l'équipe de l'ASSECARM ont fait merveille. L'hommage qu'a souhaité lui rendre Jean-Jacques Thomas fut partagé par la salle tant il est vrai que le Festival hirsonnais sort des sentiers battus et des querelles des chapelles jazz pour, chaque année, réaffirmer son ouverture au métissage, aux rencontres des mélomanes et des artistes.

En lançant, la première édition, Frédéric avouait avoir planté une graine. Aujourd'hui, la plante est belle et elle ne demande qu'à grandir.