Ladislas_Chollat_JJT_135D59
Un zest de fraîcheur, une volonté d'ouverture et beaucoup de talent : tels sont les atouts du nouveau metteur en scène de la Comédie de Picardie. Lors de l'Assemblée générale organisée à Amiens en fin de semaine, Jean-Jacques Thomas, son Président et Alain Reuter, Vice-Président du Conseil régional ; ont ainsi présenté Ladislas Chollat.

Pour Claude Gewerc, « la Région doit permettre à ses jeunes d'exprimer leurs talents. Ainsi, la Comédie de Picardie réaffirme de plus belle sa volonté d'être un véritable pôle de création et de productions dédié au théâtre » tandis que le Directeur régional des affaires culturelles, Claude Jean, « se félicite de ce choix ».

Quant au jeune metteur en scène de 33 ans, ancien assistant de Gildas Bourdet, au Théâtre National de Marseille « La Criée », son projet, baptisé trait d'union, vise à « créer un maximum de ponts entre la Comédie de Picardie et les territoires picards ».

D'ajouter : « Je sais à quel point le spectacle vivant peut apporter aux jeunes générations, et c'est vers eux que se portera une large partie de mon action ... en m'appuyant sur les équipes artistiques régionales pour proposer partout en Picardie et pour tous les Picards des spectacles de grande qualité. »

Du reste, pour la prochaine saison, pas moins de quatre pièces seront présentées à Hirson. Cet automne, « Madame Raymonde revient ! » avec Denis D'Arcangelo précédera « L'homme qui … » d'après un texte de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne dans une mise en scène de François Godart.

En mars sera présentée « L'Ecossaise ou le café », comédie de Voltaire mise en scène par Vincent Colin. Enfin, la Comédie de Picardie signera en Thiérache « Le lit 29 », d'après Guy de Maupassant avec David Gabison.