SALLE_TANNERIE_inaug_152C09
Du début du siècle dernier, la salle de gymnastique placée sous la férule de M. Décamp avait conservé ses briques apparentes et son côté désuet. L'ancienne Tannerie ne correspondait de toute évidence plus aux besoins du « Power Boxing Club » et des majorettes, hôtes des lieux.

Dans le cadre du programme pluriannuel de rénovation des équipements sportifs, cette salle proche du stade Léo-Lagrange a donc bénéficié d'une cure de jouvence. Après la salle Bruno Dussancourt dédiée à l'athlétisme et le dojo hirsonnais rénovés, le rez-de-chaussée est désormais totalement transformé.
SALLE_TANNERIE_inaug_152C0A
Si les « Calices » et les boxeurs utilisent les locaux, chaque jour de la semaine, les scolaires y sont accueillis. Chacun bénéficie même de vestiaires tandis qu'une rampe d'accès handicapés facilite l'accessibilité. De même, les menuiseries ont été changées, des locaux de rangement créés, l'isolation des murs et la mise en conformité électrique réalisées. Par ailleurs, les sportifs disposent leur discipline sur un plancher-bois flottant.
SALLE_TANNERIE_inaug_152C0B
Bref, comme l'explique Vanessa Berteaux, présente hier lors en compagnie des majorettes, venues, elles aussi, inaugurer la salle en musique « le rêve devenu réalité. Pour mes licenciés, la chaleur du cadre en bois améliore les conditions d'entraînement. C'est vraiment génial d'autant que des miroirs sont également installés sur les murs ».
SALLE_TANNERIE_inaug_152C0C
Des plantes vertes agrémentent encore cet équipement dont la réhabilitation s'élève à 59 766 € avec, à la clef, une subvention du Conseil général de 13 600 €. Pour achever le tout, dès octobre débutera la rénovation des anciens vestiaires du rez-de-chaussée, la réfection de la cage d'escalier, des sanitaires et des douches. Malgré tout, ces travaux à venir n'ont pas empêché les utilisateurs d'assurer une démonstration durant laquelle le sport et la danse surent se compléter.