SDIS_PROMO_VOLONTAIR_16111B
Le symbole fut bien évidemment souligné par Jean-Jacques Thomas. En sa présence et celle de la Directrice de Cabinet du Préfet de l'Aisne, plus de cinquante femmes et hommes ont signé samedi leur engagement comme sapeur-pompier volontaire dans l'amphithéâtre de l'Université Jules Verne de Laon.

Le Président du SDIS a donc salué leur entrée à « l'école de la solidarité, du partage, voire du don de soi ». L'engagement citoyen que représente l'entrée dans le Service départemental d'incendie et de secours fut donc solennellement célébré. Avant la cérémonie officielle, chaque nouveau sapeur-pompier fut donc informé sur le fonctionnement des 74 centres de secours, des 2.539 personnels, dont 352 pompiers professionnels et 2.093 pompiers volontaires, sans oublier les 94 personnels administratifs et techniques.
SDIS_PROMO_VOLONTAIR_161119
Sur la base des 74% d'interventions concernant le secours à personnes, Jean-Jacques Thomas mit en exergue la « mission humanitaire » des sapeurs-pompiers.

« A l'heure, dit-il, où la société à tendance à se refermer sur elle-même, où l'individualisme prend le pas sur tout le reste, pour votre engagement, vous dites non à cet individualisme et vous démontrerez qu'il est possible d'avoir un esprit de corps. Chaque personne qui appelle le 18 doit, en effet, recevoir le même accueil, bénéficier du même service, disposer du même secours ».

En insistant sur les futures inaugurations des nouveaux centres de secours d'Aubenton (le 22 novembre), Coincy (le 6 décembre) et Trélou-sur-Marne (le 13 décembre), le Président du SDIS développa les travaux de réhabilitation prévus sur Hirson et Marle, le projet de Château-Thierry, le déménagement de la direction au Parc Foch (prévu en 2011) ainsi que la construction ou la réhabilitation de onze autres centres. Soit un programme immobilier évalué à plus de 66 millions d'euros.
SDIS_PROMO_VOLONTAIR_16111D
En remettant à chacun des nouveaux sapeurs-pompiers leurs insignes marquant leur intégration dans le SDIS de l'Aisne, leur Président leur rappela leur engagement de « sauver ou périr ».

De même en appela-t-il à la mémoire d'Olivier Pasquier, le jeune sapeur-pompier professionnel, décédé cet été en service. « Comme certains d'entre vous, poursuivit-il, il avait été jeune sapeur-pompier. Comme vous, il fut sapeur-pompier volontaire. Comme vous tous, il avait de fortes convictions chevillées au corps : le désir d'aider, la volonté de donner, le besoin de partager ».
SDIS_PROMO_VOLONTAIR_16111A
Ce désir, cette volonté, ce besoin, Jean-Jacques Thomas souhaita que tous les ressentent afin que « ce qui est pour vous aujourd'hui une vocation se transforme en passion et, qui sait, même en profession ».