LOTISSEMENT_PRISE_EA_163872
Le logement demeure une priorité municipale et au-delà des nouveaux lotissements à créer dans le cadre du futur Plan Local d'Urbanisme, la Municipalité souhaite s'attaquer aux « dents creuses » afin d'intégrer dans ces parcelles désaffectées de petites unités locatives.

Rue du Bas Rouet, face au lycée Joliot-Curie, l'OP HLM va engager la construction de six nouveaux logements. Rue de la Prise d'eau, sur le « chantier Somville », à la place de garages et d'un entrepôt désaffecté, la Municipalité s'est, cette fois, engagée avec « La Maison du CIL » pour construire quatre logements.
LOTISSEMENT_PRISE_EA_16386E
Comme l'expliqua aux nouveaux locataires Yannick Marlant, Adjoint au Maire, chargé du logement et de l'urbanisme, la Ville d'Hirson a tout d'abord acquis cette parcelle de 1 074 m_ pour un montant de 40 000 €. Elle a, ensuite, cédé le terrain à l'euro symbolique afin de diminuer le coût de construction et, donc, de location. La Maison du Cil a donc pu y engager la construction de quatre logements : un appartement de type 3 et trois de type 4. Tous disposent cependant d'un abri de jardin et d'un garage.

Réalisé par la société De Gryse, de Saint-Michel, et conçu par Jean-Jacques Hennequart, ce « lotissement de quartier » a nécessité un investissement de 500 000 € avec une participation communale de 2,5 % soit 12 500 €. Toujours pour favoriser l'investissement, la Municipalité a pris en charge la voirie du lotissement à hauteur de 22 486,12 € TTC avec une participation de la Maison du CIL de 11 960 € TTC.
LOTISSEMENT_PRISE_EA_163871
De ce fait, malgré la modernité des installations, le loyer du type 3 se limite à 363 € auquel s'ajoute 38 € pour le garage. Le type 4, quant à lui, se loue, en moyenne à 450 € auxquels s'ajoutent également 38 € pour le garage.

Comme l'expliqua Jean-Jacques Thomas, « Dans le contexte de crise financière, le soutien à l'immobilier s'avère économiquement nécessaire dans la mesure où le BTP constitue l'un des premiers facteurs de relance et socialement indispensable tant que les besoins non satisfaits resteront aussi importants ».
LOTISSEMENT_PRISE_EA_16386D
D'ajouter en remettant leurs clefs aux nouveaux locataires « Personne n'a donc intérêt à attendre une hypothétique reprise pour agir. Au contraire, il importe de développer, au travers de ces petites unités, y compris, dans les quartiers où la mixité sociale s'avère souvent plus aisée, une offre de logements adaptés à la demande tout en bénéficiant, grâce aux efforts de chacun, d'un meilleur financement ».