COMPTEURS_PLOMB_08___172E0C
Si le saturnisme touche de moins en moins de personnes, près de cinq cents cas sont chaque année dépistés en France, notamment chez les enfants. Ils sont, du reste, souvent liés à la présence d'anciennes peintures au plomb.

Cependant, à la fois, les propriétaires de logements construits avant 1949 doivent moderniser leurs installations et les collectivités s'attaquer au remplacement des branchements en plomb sur les canalisations d'eau potable.
COMPTEURS_PLOMB_08_p_172E10
Ainsi, la ville d'Hirson figure-t-elle parmi les premières dans le département à avoir lancé dès cette année un programme pluriannuel qui jusqu'au 31 décembre 2013 permettra le remplacement de 2 674branchements, soit une moyenne de 450 chaque année.

D'ores et déjà 335 ont été changés avec chaque fois des travaux de terrassement, le remplacement des canalisations et la pose d'un compteur en limite de propriété. Globalement, le coût de cette opération environnementale s'élève à 3,12 millions d'euros.
COMPTEURS_PLOMB_08_o_172E0F
Tel est le prix à payer pour descendre au 1er janvier 2014 sous le seuil des 10 microgrammes de plomb par litre d'eau alors que la tolérance est aujourd'hui fixée à moins de 25 microgrammes.

Comme l'explique Géraud Gamby, Directeur de l'Agence Aisne-Nord, la société « Véolia » et l'entreprise SADE délèguent dans les rues d'Hirson une équipe de douze ouvriers.
COMPTEURS_PLOMB_08_J_172E0E
Ainsi, après les rues de la République, de Saint-Michel, Alexandre Dumas, de Lorraine, Loncq et Clemenceau, d'ici la fin de l'année, les branchements des rues de la Paix, Gambetta, Réghem, Paul Chassagne et Williot seront à leur tour changés.