OrignyMaisRetraitCha_2532EC
Avec 122 lits et 90 emplois, la Maison de retraite d'Origny constitue l'un des services publics de proximité évoqués par Jean-Jacques Thomas en écho au propos de Jean-Claude Plancoulaine : « Nous avons la chance, expliqua-t-il, de disposer d'un établissement qui offre des services à la personne de qualité, avec un personnel compétent et, en ces temps difficiles, de l'emploi. Avec un Directeur efficace, Jean-Louis Vallez, qui aura mené avec le Président du Conseil d'administration, Claude Hyeans, ainsi que la Communauté des Sœurs de Saint Vincent de Paul sans oublier l'aide du Conseil général et de son 1er Vice-Président, un ambitieux projet de rénovation a pu être engagé.
RESIDENCE_ST_VINCENT_2532ED
Soutenus par Jean-Jacques Thomas, alors que la question de l'avenir de la Maison de retraite était posée, les travaux démarrèrent en 2000 avec l'OPHLM de l'Aisne et la construction d'un bâtiment de 50 lits, d'une nouvelle cuisine et d'une lingerie mis en service en juillet 2002.

En mars 2001 débuta la transformation du pavillon Sainte Catherine avec une construction neuve et la restauration des quatre niveaux où, depuis mars 2003, sont installés trente lits. Quant au bâtiment central, les investissements se sont étalés sur quatre tranches. Ils ont débuté en décembre 2004 jusqu'en décembre 2007.

Cette année sont prévues les quatre ailes du rez-de-chaussée. Ces travaux devraient se poursuivre jusqu'en 2012 avant que ne soit envisagée la restructuration du pavillon Notre-Dame. Chaque fois, le Conseil général est sollicité et, en décembre, l'Assemblée départementale a garanti un nouvel emprunt de 200 000 €.