VOEUX_MONDREPUIS_09__258C98
« Nous n'héritons pas la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants » : en citant Saint-Exupéry, Patrick Bon a clairement placé ses vœux sous le signe du développement durable.

Un développement que, pour sa part, Yves Daudigny présent à Mondrepuis, a tenu à appréhender dans l'évolution institutionnelle au regard des projets de lois gouvernementaux. Suppression, fusion, intégration des départements ? Réduction de l'autonomie régionale, transfert des charges, désengagement de l'Etat : le Sénateur et Président du Conseil général a également plaidé en faveur d'une « décentralisation qui a fait ses preuves ».
VOEUX_MONDREPUIS_09__258C9A
De même, auparavant, Dominique Van Elslande avait formulé ses vœux en référence à une action sociale coordonnée et qui en 2009 sera marquée par la mise en œuvre du RSA appelé en 2010 à toucher 40 000 allocataires contre aujourd'hui 10 500 bénéficiaires du RMI.

Malgré cela, tant Patrick Bon que Jean-Jacques Thomas ont réaffirmé la nécessité d'investir, de préserver les services publics et de moderniser la commune. Ainsi, le Maire de Mondrepuis annonça la troisième tranche d'aménagement du centre bourg évaluée à 178 000 €. L'enfouissement des réseaux démarreront, quant à eux, rue Marius Alliaume tandis qu'en mars seront lancés pour 72 000 € les travaux de voirie et d'assainissement du nouveau lotissement. En 2010, le Conseil municipal intégrera également la réhabilitation de la salle des fêtes. Un chantier estimé à 480 000 €.
VOEUX_MONDREPUIS_09__258C99
Autant d'efforts partagés avec les Conseils général et régional, l'Etat et l'Europe qui expliquent l'évolution de Mondrepuis, sans cependant abandonner les indispensables valeurs d'équité et de solidarité. Deux principes défendus par l'ensemble des orateurs.

Réaliste, face à « une démocratie de crise qui ne doit pas se transformer en crise de la démocratie », Patrick Bon s'est, malgré tout, voulu optimiste : «Il est normal d'être inquiet, ajouta-t-il, mais il n'est pas interdit d'être heureux ».