SDIS_LA_CAPELLE_DISC_25423C
Le Capitaine Soufflet est un personnage. Pas seulement en sa qualité de sapeur-pompier. Même si quarante années de services dont vingt-en qualité de Chef du centre de secours de La Capelle constitue déjà un exemple pour les générations actuelles et futures.

A l'instar du Capitaine Laroche, jeune retraité de Rozoy, ou du Capitaine Trochain, futur retraité du Nouvion, il constitue l'un des piliers de la maison SDIS. « Cette grande maison composée de professionnels, de volontaires, de personnels administratifs tous voués à une seule mission : secourir ! » précisa Jean-Jacques Thomas dans une salle polyvalente capelloise largement garnie. Un public venu saluer celui qui fut également Conseiller municipal durant dix-sept ans, créateur de la fête des associations, membre de la batterie-fanfare, instigateur du Téléthon local et Président de l'association locale des donneurs de sang.
SDIS_LA_CAPELLE_JJT_pupitre
L'engagement du jeune retraité lui valut ainsi de connaître les heures glorieuses de l'ancien centre, des remises sans chauffage, sans sanitaires, sans le moindre confort. Non seulement, Jean-Claude Soufflet se montra persuasif auprès du Maire de l'époque, Louis Hennebelle, mais après la construction en pris un soin tout particulier.

Aujourd'hui, le centre capellois compte trente et un sapeurs-pompiers et même une section de JSP forte de dix-huit membres. Tant Guy Méresse que Frédétic Meura saluèrent donc un serviteur que Jean-Jacques Thomas qualifia « d'intègre, compétent, disponible et pédagogue ».
SDIS_LA_CAPELLE_09_S_2542F3
Le Lieutenant Philippe Legaye lui succèdera donc en connaissant parfaitement le corps auquel il appartient depuis le 1er octobre 1985 avant d'intégrer, dix ans plus tard, le Centre départemental de Traitement de l'Alerte (C.T.A). La passation de pouvoirs s'effectua donc « dans un climat de confiance renouvelée aux sapeurs-pompiers capellois et, selon Jean-Jacques Thomas, à un service public compétent et efficace »