EBERSP_CHER_09_entr_e_usine
L'industrie automobile mondiale subit de plein fouet la crise économique. Aux Etats-Unis, le Président nouvellement élu a confirmé un plan de soutien de 25 milliards d’euros tandis que les Européens s’efforcent de se coordonner. En plus des Etats généraux de l'automobile de Paris, la Commission européenne s’est également saisie du dossier.

Au plan local, si Valéo est épargné par les restructurations annoncées par l’équipementier automobile, à Saint-Michel l’usine Eberspächer s’efforce également de faire le gros dos en évitant le chômage technique. Même si les carnets de commandes des grandes marques donnent quelques signes d’inquiètude.
CC3R_VOEUX_09_allocution_JJT
Pour la direction, face à des banques frileuses, la question de la trésorerie demeure cruciale. D’où la réunion montée par la Sous-Préfète, Eléodie Sches, pour soutenir l’entreprise et l’initiative proposée jeudi soir par Jean-Jacques Thomas d’étaler les remboursements du nouvel atelier construit par la Communauté de communes. Au final, l’unité de production saint-micheloise bénéficiera ainsi, grâce à ce décalage, d’un volant de trésorerie évalué à 140 000 €.

Pour le Président, cette solution originale « répond à une solidarité économique » et « contribuera à ancrer ESE à Saint-Michel et, plus largement, sur le pays des Trois-Rivières ».