INONDATIONS_2011__DELEGATION_SCHRAMBERG_Mairie

Même si, l’Oise et le Gland ont désormais regagné leur lit, les stigmates de leur débordement demeurent visibles en ville, mais également dans les habitations inondées. Si l’arrêté de catastrophe naturelle est attendu pour le 20 février – il n’existe qu’une seule Commission ministérielle par mois – nombre de familles espèrent toujours être dédommagées et, pour celles qui mal ou pas assurées, ne peuvent prétendre à rien, pouvoir compter sur la solidarité.

INONDATIONS_2011__DELEGATION_SCHRAMBERG__visite_terrain

Une solidarité qui a, d’ailleurs, pris de multiples formes. Qu’il s’agisse de l’usine Whirlpool, d’Amiens, dont le Directeur, M. Delrue, a offert dix séche-linges récupérés par les Services techniques municipaux, ou des supermarchés « Auchan » et « Leclerc », les inondés disposeront d’électroménagers.

En effet, les fonds récoltés par l’enseigne hirsonnaise serviront à acheter vingt-six lave-linges et  dix-sept réfrigérateurs qui devraient être disponibles cette semaine. De même, sitôt l’annonce de la catastrophe, à l’initiative du Docteur Zinell, Maire de la ville jumelle, et de M. Möser, le Directeur général, Schramberg s’est mobilisé.

INONDATIONS_2011__DELEGATION_SCHRAMBERG_Mme_Bayard

Ainsi, le Président du Comité de jumelage, Gérold Wegner conduisait la délégation allemande accueillie à Hirson avec deux camions de la Croix rouge et de la Sécurité civile. Après une visite de la ville et des parties inondées guidée par Francine Richet, Conseillère municipale déléguée chargé des jumelages, la réunion en Mairie permit d’évoquer les causes et les conséquences de la crue des 6 et 7 janvier.

Le lendemain matin, responsables français et allemands se sont symboliquement rendu dans une famille sinistrée pour lui remettre un salon offert par l’entreprise de meubles « Arte-M ». Au total, trois armoires, cinq lits, quatre canapés et fauteuils, une salle à manger complète, divers petits mobiliers, des cartons de linges (homme, femme, enfant), des draps, couettes et oreillers ont ainsi été réunis par la ville amie. Un exemple de solidarité sans frontière !