BUCILLY_VOEUX_2011

Bucilly se modernise. A l’image de la salle des fêtes rénovée et de la cuisine modernisée avec l’aide du Conseil général, avec 47 000 € l’an dernier, la commune aura investi quatre fois plus qu’en 2009. Dans le cadre du Fonds cantonal de solidarité, la réfection de la voirie fut également poursuivie. Même si, comme le nota Annie Somville, l’avenir demeure incertain. Pour elle, l’Assemblée départementale et la Communauté de communes constituent des partenaires privilégiés.

Alors que les subventions se font de plus en plus rares, l’action communautaire et le Contrat départemental de développement local (CDDL) constituent le plus sûr moyen de répondre aux besoins communaux. Du reste, le Maire de Bucilly poursuit l’instruction de dossiers-clefs comme la réfection du clocher de l’église, l’aménagement de la place de la Mairie et l’avenir du vieux hangar dont la destruction permettrait de sécuriser le centre du village ou, au contraire, sa transformation en Maison des associations.

BUCILLY_place_de_la_Mairie_2011

« Les habitants décideront » a tranché Annie Somville, adepte de la démocratie participative. En attendant, après la réfection de la place de la salle des fêtes (notre photo) et la rue du Pont à l'écu, 2011 devrait, notamment, correspondre à une nouvelle gestion du cimetière.

Toutefois, avec la suppression en décembre des contrats aidés pourtant indispensables au fonctionnement de la restauration scolaire, le sujet central des allocutions de la cérémonie des vœux demeure l’avenir de l’école et du regroupement scolaire. La suppression de cinquante postes touchera, en effet, le Pays des Trois-Rivières avec en filigrane la disparition de la maternelle alors que, rappelèrent les élus, « le départ est, là comme ailleurs, essentiel et, en milieu rural,  la socialisation déterminante ». D’où l’appel à la mobilisation lancé à Bucilly où la défense des services publics demeure, là comme ailleurs, une priorité.