24 février 2011

MODERNISÉ, LE CENTRE DÉPARTEMENTAL DE MONDREPUIS RESTERA PLUS QUE JAMAIS MATERNEL.

Autrefois créées pour lutter contre les abandons d’enfants, les Maisons maternelles sont aujourd’hui incluses dans les Centres maternels qui depuis 1982 et la Décentralisation dépendent du Conseil général. Nées de la volonté de quelques précurseurs humanistes, elles ont également permis de faire reculer l’infanticide face à une société guère encline à accepter celle qui « avait fauté ». Heureusement, l’évolution des mœurs a modifié ces comportements. Malgré tout, même si pour la première fois en 2010, le nombre de... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2011

JOCELYNE LEFÈVRE : « ÇA N’A PLUS RIEN A VOIR AVEC MES DÉBUTS ».

Elle possède la sérénité que lui confère l’expérience, mais toujours la même passion liée aux cas douloureux qu’elle a connus. Voici trente-trois ans que Jocelyne Lefèvre travaille au Centre maternel, plus d’un demi-siècle qu’elle accompagne, guide et entoure celles que la société qualifiait jadis avec mépris de « pauvresses » et qu’elle continue trop souvent, avec condescendance, à appeler les « filles-mères ». Malgré tout, l'agent du Conseil général note les changements profonds intervenus dans la prise en charge et dans... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2011

LE CHÂTEAU GRAVIUS, VICTIME CO-LATÉRALE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE.

Derrière les gril les, les hauts murs de briques de la Maison de maître imposent leur style. Entre Mondrepuis et Hirson, le château Gravius, du nom du premier propriétaire, négociant en laine de Roubaix, fut sans doute l’une des victimes co-latérales de la seconde guerre mondiale. D’origine allemande, celui qui avait acheté les terres en 1908 et fait construire la demeure quatre plus tard, la perdit en 1921 dans le cadre de la liquidation des biens ennemis après que l’intérieur ait été vandalisé. Plusieurs propriétaires se... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]