US_BHT_CHEVRIERES_2011_Monvoisin__N_Bonnaire

(Photos Didier VILLAIN)

D’entrée cela aurait pu constituer un nouveau coup du sort pour des Hirsonnais mobilisés depuis la fin de matinée. Ce fut, finalement, une histoire de penalties, quatre au total. Le premier est sifflé dès la quatrième minute, lorsque, replacé en défense centrale à la place de Lottin, touché à la cuisse et laissé sur le banc, Kevin Nivalle bouscule son vis-à-vis, mais Thierry Bastin détourne du pied la tentative de Leguillon. C’est ensuite Pétrossi, qui est séché dans la surface. Même motif, même punition, mais cette fois, Monvoisin ne manque pas l’occasion en la transformant sur la gauche de Delannoy (16e).

US_BHT_CHEVRIERES_2011_Samuel_Dautremay

Auparavant, N’dzomo s’était déjà heurté au gardien chevrotin, décisif lors du face-à-face (7e). Malgré tout, Hirson ne recule pas et se montre même plus précis. Du reste, lorsque Nicolas Bonnaire décale Samuel Dautremay monté sur la droite, l’arrière latéral résiste pour placer le ballon hors de portée de Delannoy (34e) : 2-0. Le changement est palpable. L’U.S BHT se crée toujours des occasions, mais cette fois, elle les transforme. De quoi réjouir Daniel Dautremay. Y compris lorsque la défense dégage un cafouillage dans la surface (42e).

US_BHT_CHEVRIERES_2011_Simono

Même si Guillaume Bonnaire est averti pour avoir contesté la décision de l’arbitre sur le premier penalty, l’essentiel demeure bien les deux buts d’avance à la pause. Voilà, en effet, bien longtemps que les Thiérachiens n’avaient pas été à pareille fête. Certes, la réaction était attendue, mais l’équipe avait-elle le ressort psychologique pour s’extraire de cette spirale négative ? La reprise permet d’ailleurs de mesurer sa motivation face à un adversaire, désireux, lui aussi, de revenir. Delannoy a même l’occasion de flamber, mais le rouge est pour Bonnaire, dont l’intervention lui vaut un second jaune (60e). Dur, dur !

US_BHT_CHEVRIERES_2011_P_trossi_Leloire

Réduits à dix, et surtout privés de leur libéro, excellent dans ce nouveau rôle, les Hirsonnais ne baissent pas les bras. Du reste, sitôt l’expulsion, Simono bénéficie d’un excellent travail de Pétrossi pour marquer le troisième but (61e). Survoltés ses coéquipiers poursuivent sur leur lancée. Lottin, rentré en milieu, c’est Leloire qui part de loin dans l’axe pour placer une mine dont Delannoy ne peut que constater les dégâts : 4-0 (63e).

Dans ce match fou, piqué au vif, Chevrières réagit tout d’abord par Nyenge (71e) puis le même joueur transforme le penalty concédé par Bastin (74e). Cette fois, le gardien hirsonnais ne peut l’empêcher de réduire le score. 

US_BHT_CHEVRIERES_2011_Simono_Leloire

A 4-2, le match peut, en effet, encore basculer. Les Chevrotins poussent et montent le siège dans le camp d’Hirsonnais, entrés en résistance. Cette seconde victoire, ils la savent capitale. Elle ne doit pas leur échapper même si des crampes et des coups obligent Pétrossi et Landouzy à quitter le terrain. Les Isariens, eux, sont bien là et, dans ce final terrible pour les nerfs, Durand (88e) réussit à marquer un troisième but. Décidément, il est dit qu’avant le coup de sifflet final, rien ne sera joué.

Monvoisin entretient d’ailleurs involontairement le suspense en manquant la transformation du penalty de la délivrance. Une délivrance qui interviendra finalement, au bout de la douleur, grâce à un cinquième et dernier but partagé par Nicolas Bonnaire et Durieux à la conclusion (95e) : 5 - 3 !