CC3R CONSEIL COINGT 2011 élus Mairie

A plusieurs reprises, dans la salle des fêtes de Coingt, Jean-Jacques Thomas a posé la même question en y apportant cependant  des réponses différentes : à quoi sert la Communauté de communes ? « Faire ensemble, expliqua-t-il, ce, qu’individuellement, nous sommes incapables de réaliser, mais également fédérer les communes autour de projets communs : construction de bâtiments-relais, assainissement, déchet ménagers, etc ».

Lors du Conseil communautaire, entouré de ses Vice-Présidents, le Président y a, en plus, ajouté l’aide aux communes : « Dans une période de raréfaction des fonds publics, poursuivit-il, la Communauté de Communes demeure l’un des meilleurs collecteurs de subventions. Notamment grâce à la mobilisation d’Eco-emballage s’agissant de valorisation des déchets ménagers ou, de manière plus importante, du Contrat de Développement Local ». En effet, en plus des politiques spécifiques, sur la seule année, grâce au CDDL, le Conseil général apporte une enveloppe de 455 000 €. 

CC3R CONSEIL COINGT 2011 JJT Bureau

Le Comité de Pilotage réuni le 1er Juin a ainsi permis d’approuver 29 opérations validées à Coingt. « Grâce à ce contrat, fut-il notamment précisé, près de 5 millions d’euros seront ainsi injectés dans l’économie locale. Avec cette nouvelle forme de contractualisation et d’entraide territoriale, un euro départemental génère 11 € de travaux ». «  Bel effet levier ! » commenta encore Jean-Jacques Thomas. Malgré la (seule) voix discordante de Bernard Pressoir qui refusa de s’associer aux demandes de subventions, cette dynamique bénéficiera également à l’aménagement du site de Blangy. Aujourd’hui, l’engagement conjoint de l’Europe, de l’Etat, de la Région et du Département est mobilisé sur cette opération d’envergure. Au total, la Communauté de communes  percevra de plus de 1,9 million de subvention pour un investissement global  estimé à  3,42 millions.

CC3R CONSEIL COINGT 2011 salle tribune

Cet effort conséquent en faveur du Pays des Trois-Rivières permettra la construction de la base de loisirs indispensable aux activités de « Thiérache Sport Nature » ainsi que la mise sur le marché d’une centaine de lits dans un village locatif pleinement intégré au site. Enfin, la requalification du camping de la Cascade attirera toujours les clientèles familiales, mais également les groupes et les entreprises de plus en plus friands des produits nature.

CC3R CONSEIL COINGT 2011 tribune

« A quoi sert la Communauté de communes ? » s’interrogea encore Jean-Jacques Thomas » « A privilégier, répondit-il, un travail en réseau et une politique d’accueil et d’information touristique de qualité ». A ce titre, le partenariat avec l’OTSI d’Hirson sera poursuivi dans le cadre d’une réflexion sur la faisabilité d’un réseau thiérachien des offices de tourismes. « L’ensemble de ces projets, nota encore, le Président des Trois-Rivières, souligne donc, si besoin était le rôle fédérateur de l’action communautaire. Dans a fidélité à une ligne de conduite qui nous rassemble depuis plusieurs années au service de nos communes, de nos entreprises et de nos concitoyens ». Une ligne de conduite qui alimente également la ligne de trésorerie puisque pour un investissement total de 8,4 millions, en une seule séance, la Communauté de communes a réussi à mobiliser 3,2 millions de subventions !