P6300045

Pour la première fois avec la totalité de ses composantes présentes, le Conseil municipal d’Hirson a voté hier soir, à l’unanimité, le compte administratif de la Ville d’Hirson. Certes, Joël Egloffe, l’Adjoint aux finances, avait, auparavant expliqué qu’il s’agissait « du meilleur résultat obtenu depuis douze ans ». En commentant les excédents, Jean-Jacques Thomas avait, également, souligné, outre un taux de réalisation de près de 82 %, le fait que les recettes réelles de fonctionnement avaient progressé l’an dernier de 7,4%, tandis que les dépenses réelles de fonctionnement baissaient de 4,6%. Ainsi, sur la période 2005-2010, l’épargne de gestion aura augmenté de 15,3%.

Malgré tout Jean-Jacques Hopin n’a formulé aucun commentaire et il a même approuvé la gestion municipale mise aux voix par Yannick Marlant. Pour sa part, Marc-Antoine Heuel a salué « une nouvelle gouvernance », « son plaisir du travail et des idées », « un Conseil municipal qui abandonne la haine au profit du débat et, même, du rassemblement » avant de joindre son suffrage à la Majorité … réservant ses uniques piques à son ex-colistier.

P6300050

Conforté par les résultats positifs obtenus en 2010 et, sans doute, par cette unanimité, Jean-Jacques Thomas a donc pu réaffirmer que « les engagements pris seront tenus ... d’autant qu’Hirson conserve sa capacité d’investir pour l’avenir ».

De conclure, avant que la totalité des dossiers présentant au vote ne soient également approuvés à l’unanimité : « répondre aux attentes et aux besoins, prendre en compte la réalité des contraintes, assumer nos choix et tenir les engagements pris : tels sont les principes de l’action publique volontariste et déterminée menée par la Municipalité en faveur des Hirsonnaises et Hirsonnais. Sans exception ! ». Personne n’y a trouvé à redire.