CANTONALE 2011 JJT Vilaire Depil Marlant

Au-delà de l’épopée du Tour de France, avec ses heures glorieuses et les suspicions actuelles liées au dopage, le cyclisme vit des moments difficiles. Pour s’en persuader, il suffit de jeter un regard à la liste des courses locales qui se réduit comme peau de chagrin. A l’instar, du reste, du nombre d’engagés dans les épreuves qui subsistent. Pourtant le vélo fascine toujours. La discipline reste populaire. Malgré tout, pour Jean-Jacques Thomas, le cyclisme est plus de jamais en danger. D’où le choix assumé voici douze ans d’organiser une course nationale en deux étapes réservée aux juniors. Depuis, « La Cantonale » trace sa route.

Pour cette nouvelle édition, le contre-la-montre retrouve le circuit de Mondrepuis, emprunté lors des courses précédentes et transféré en 2007 à Landouzy. Ce circuit de 11,3 Km devrait donc, sinon faire la différence, du moins fixer une certaine hiérarchie autour du porteur du maillot jaune.

CANTONALE 2011 élus maillots

L’après-midi, au départ d’Ohis, l’étape en ligne découvrira un parcours inédit par Neuve-maison, Wimy, Effry où sera jugé le premier prix des grimpeurs. Après la descente sur Foigny, les coureurs rallieront Origny puis Buire, La Hérie, Eparcy, Bucilly pour revenir sur Landouzy. Puis les cyclistes emprunteront des routes qui n’ont pas encore vu le passage de la Cantonale, à savoir Jeantes, Coingt, Iviers, Beaumé, pour rejoindre Leuze. Le final retrouvera ensuite Aubenton, Any-Martin-Rieux, Watigny et la boucle Saint-Michel-Hirson dans laquelle la Terre des roses, escaladées à trois reprises, devrait départager les meilleurs.