EFFRY 14 JUILLET 2011 ARBRE LIBERTE JJT JCl M

Il y a bien sûr le bonnet phrygien, signe de ralliement, le faisceau des licteurs, emprunté à Rome, le coq, référence à l’identité nationale, Marianne, allégorie de la République ou  le drapeau tricolore, devenu emblème national. Il existe également l’arbre de la liberté auquel la Révolution a donné toute sa dimension. En 1792, près de 60 000 sont, en effet, dénombrés sur l’ensemble du territoire.

EFFRY 14 JUILLET 2011 ARBRE LIBERTE JJT pelle

L’an dernier, déjà, à Effry, à l’occasion du 14 juillet, Jean-Claude Molinaro avait choisi ce symbole cyclique de l’évolution et de la perpétuelle régénérescence. Un arbre – en l’occurrence un tilleul doré – avait ainsi été planté au cœur de la cité. Pour la seconde fois, accompagné d’enfants, des forces vives locales et de Jean-Jacques Thomas, la Municipalité s’est, donc, retrouvé au bord de la place Drouet pour planter un nouveau tilleul, source de vie, symbole à ce titre de croissance, de force et puissance.

EFFRY 14 JUILLET 2011 ARBRE LIBERTE JCl Molinaro

Après Jean-Claude Molinaro, Jean-Jacques Thomas a d’ailleurs rappelé qu’à l’instar de l’arbre, « la République s’est fortifiée grâce à ses racines qui se nomment liberté, égalité et fraternité ». A Effry, plutôt que le dépôt de gerbe au monument, le Maire souhaite rendre son sens originel à la fête nationale. A l’image de ce que Victor Hugo déclarait le 2 mars 1848, lors d’une plantation républicaine : « c'est un beau et vrai symbole pour la liberté qu'un arbre ! La liberté a ses racines dans le cœur du peuple, comme l'arbre dans le cœur de la terre ; comme l'arbre elle élève et déploie ses rameaux dans le ciel ; comme l'arbre, elle grandit sans cesse et couvre les générations de son ombre ».