US BHT CLERMONT 2011 Pétrossi

(Photos Didier VILLAIN)

Pour ce début contre un ancien pensionnaire de DH, non seulement la victoire fut au rendez-vous, mais la manière compléta cette flambée offensive. Et face à Clermont, les spectateurs n’avaient d’ailleurs pas intérêt à arriver en retard. En effet, sur la première attaque, Pétrossi convertit du plat du pied le centre de Monvoisin (1e) : 1-0. Toutefois, les Hirsonnais n’ont pas le temps de savourer cette parfaite entame que Clermont réussit sa copie conforme conclue par Brouard (9e) : 1-1.

US BHT CLERMONT 2011 SimonoBien en place, pressant haut, l’U.S BHT remet donc le métier sur l’ouvrage en tentant non seulement de jouer à une touche de balle, mais également en combinant plus rapidement que leurs adversaires. Toutefois, c’est sur un coup de pied arrêté, que les Thiérachiens reprennent l’avantage. De la droite, Bonnaire brosse parfaitement son coup franc. Au second poteau, Simono le propulse au fond des filets de Decorde (17e) : 2-1.

US BHT CLERMONT 2011 MonvoisinBien en jambe, l’attaquant tire ensuite au ras du poteau (20e) avant qu’un centre de Monvoisin ne roule devant la ligne (24e). Clermont recule. Monvoisin, lui, avance avec un essai qui frôle encore le montant (39e). Pour sa part, Bonnaire réussit à cadrer, mais Decorde détourne, retardant un break qu’il ne peut cependant empêcher. Déjà, de la tête, N’Dzomo montre la voie à suivre. Celle de Simono prend la forme d’un slalom dans un mouchoir qui enrhume toute la défense clermontoise. Le centre en retrait profite à Monvoisin qui place un bolide sous la barre (49e) : 3-1.

US BHT CLERMONT 2011 Bonnaire

Paradoxalement, avec deux buts d’avance, les Hirsonnais se mettent à déjouer. Aussitôt, Clermont profite de ce relâchement avec un service de Brouard pour Benoît (71e) : 3-2. Qu’importe ! Bonnaire, incontestablement, le meilleur joueur du match, embarque tous les défenseurs. Entré en jeu, Viéville n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (82e) : 4-2. Cette fois, la différence est faite. Même si Bastin se met en lumière en détournant un coup franc de Benoît au ras du poteau (90+1e), le mot de la fin reste à l’U.S BHT avec un but tout en finesse de Bonnaire qui, au terme d’un nouvel exploit personnel, s’arrache pour trouver la lucarne (90+4e) : 5-2. Quel final !