PRIMAIRES PS 1er débat candidat

Sur l’ensemble de la semaine dernière, François Hollande figure en troisième position. Il est devancé par Dominique Strauss-Khan (affaire Banon et annonce de son interview sur TF1) et Nicolas Sarkozy, visible suite aux révélations de R. Bougi, suite à son déplacement mardi sur le thème des prisons et sur son voyage en Libye jeudi. François Hollande doit son score à ses propositions « controversées » sur l’éducation, au meeting qu’il a tenu lundi soir au Trianon, et bien sûr, au débat télévisé de jeudi soir. Ses commentaires suite à L’affaire Bourgi et ceux liés à la crise financière ont également rencontré un large écho dans les médias en ligne.

Martine Aubry pointe en 4e position des personnalités politiques les plus visibles sur la toile. Elle-même devance Ségolène Royal et Arnaud Montebourg qui enregistre la plus forte progression de la semaine. Il est à noter le faible écart entre François Hollande et Martine Aubry en termes de visibilité sur la toile et l’évolution similaire de leurs courbes respectives avec un point d’orgue le jour du débat. Enfin, la progression des fans sur facebook et des followers sur twitter est comme la semaine dernière favorable à François Hollande suivi dans l’ordre de Martine Aubry et de Ségolène Royal.

LES TEMPS FORTS DE LA SEMAINE.

6142533566_87ec02af58_bA surveiller : François Hollande est toujours favori des sondages. Les médias ne cessent de le rappeler alors que les sondages d’opinion se succèdent chaque semaine. Mais certains commentateurs alertent sur le risque pour François Hollande de se tromper de combat. Suite au meeting de lundi soir, puis au débat télévisé, plusieurs ont noté qu’il se projette plus loin que la primaire (France-info.com) mais aussi après le débat de jeudi soir…. « Ne va-t-il pas trop vite ? » s’interrogent-t-ils. 

Sa proposition d’augmenter le nombre d’enseignants a suscité de nombreuses retombées et a clairement été identifiée par les commentateurs comme un sujet de fracture avec les autres candidats à la primaire alors que l’UMP est également montée au front (lefigaro.fr ). Ils s’interrogent sur le coût d’une telle mesure, mais reprennent les justifications de François Hollande, expliquant les raisons d’une telle mesure et qu’elle pourrait être très facilement compensée. En début de semaine, les éditorialistes restaient cependant sceptiques (D. Seux / Les Echos, Lepoint.fr).

6142510682_3fd6efdeaa_b

MEETING DU TRIANON : UNE BELLE RÉUSSITE.

Très bonne couverture médiatique du meeting de François Hollande lundi soir. Sur la forme, les médias ont retenu le dynamisme de ce rendez-vous et le nombre important de participants (« François Hollande fait le show », « démonstration de force », « salle archicomble » (Lejdd.fr, lepoint.fr , europe1.fr ) Sur le fond, les commentateurs retiennent principalement son offre de « Contrat de Gouvernement » aux écologistes et son appel au rassemblement. Tous rappellent son évocation de la crise, mais surtout de la jeunesse « axe central de sa campagne » (francesoir.fr ).

DÉBAT TÉLÉVISÉ : PAS DE VAINQUEUR.

Sans surprise, le clou du sujet des primaires socialistes était le débat de jeudi soir. Très attendu tout au long de la semaine, une majorité de commentateurs s’est félicitée de la tenue des échanges. Ils ont qualifié de réussite ce débat tant dans la forme que sur le fond où les candidats ont réussi a marqué leur divergence tout en évitant les invectives et les coups bas. Plusieurs notent que les spectateurs étaient nombreux derrière leur petit écran et que cela faisait longtemps qu’une émission politique n’avait pas suscité un tel audimat (Lepoint.fr).

6156630731_8b766364af_b

D’autres, moins nombreux, ont cependant été déçus par un débat jugé trop « terne », trop « polissé ». (Francesoir.fr – Atlantico.fr). Le sujet le plus commenté est la passe d’arme entre Martine Aubry et François Hollande en fin d’émission sur le nucléaire notamment, mais aussi sur le contrat de génération ou sur l‘éducation.

Vainqueurs et vaincus : la question a fait la Une des médias en ligne dès hier soir avec des mini-sondages pour les internautes. Pourtant, au regard des différents commentaires, il est plus facile de désigner des vaincus que des vainqueurs. Ségolène Royal a surpris les commentateurs en paraissant finalement effacée. Martine Aubry est apparue majoritairement comme combative, maîtrisant les sujets et montant en puissance à l’approche des primaires.

liberation-newscoverPour plusieurs, Arnaud Montebourg, Manuel Valls et Jean-Michel Baylet (dans une moindre mesure), ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Quant à François Hollande, une majorité s’accorde pour dire qu’il a renforcé son image. Sans avoir écrasé les autres concurrents, il a continué à arborer une posture présidentielle, à affirmer ses convictions. Finalement, les commentateurs s’accordent pour dire que les lignes ont peu bougé, et que le PS dans son ensemble sort vainqueur de ce premier débat (S. Pierre-Brossolette – Le point.fr ).

Crise financière : une anxiété qui ne faiblit pas.

Le sujet reste une préoccupation majeure de la presse. Les tendances boursières, la situation des banques, les réunions au sommet, la situation de la Grèce, mais aussi celle de l’Espagne, du Portugal ou encore de l’Italie sont de nature à crisper ou décontracter les analystes et les commentateurs très rapidement.

Libye : la victoire de Sarkozy.

Très fort retentissement médiatique du déplacement de N. Sarkozy en Libye jeudi. La tonalité est très positive, le chef de l’État étant montré comme le « libérateur d’un peuple opprimé pendant 42 ans », comme celui qui a pris le leadership au niveau des pays occidentaux pour mener à bien les opérations de l’OTAN.

 

DU CÔTÉ DES RÉSEAUX SOCIAUX.

nouvelobs-newscoverL’actualité des réseaux sociaux a été dominée cette semaine par les affaires (Bourgi, relaxe Villepin), mais également par l’actualité des primaires où des initiatives de débats en ligne voient le jour (Débat Nouvel Obs). On remarque sur la plupart des sujets une activité particulièrement importante des pro-Royal.

Les révélations de Bourgi

Cette affaire a été abondamment commentée. Cependant, les twittos se tournent davantage vers Nicolas Sarkozy, que vers Jacques Chirac et Dominique de Villepin : ils se plaisent à rappeler ses relations plus que cordiales avec Omar Bongo, ses déclarations sur la fin de la Françafrique, ou le fait qu’il ait remis la légion d’honneur à Bourgi. Ils ne sont pas dupes de la manipulation orchestrée à 6 mois de la présidentielle.

Les annonces de Nicolas Sarkozy sur l’encadrement militaire des jeunes. Ce sujet a enflammé la toile, mais au-delà des réactions épidermiques des anti-SR primaires, les débats se situent finalement davantage sur le fond que sur la/les personnes qui les véhiculent. Les commentaires des internautes sont majoritairement en phase avec l’idée d’encadrement, mais pointent le fait que les militaires ne disposent pas forcément de la pédagogie nécessaire à cette population.

Martine Aubry sur Rue 89.

Les tweets de P. Haski concernant l’interview de Martine Aubry sont assez peu commentés et les quelques twittos qui s’y risquent sont sceptiques, voire franchement hostiles (gauche de la gauche) lorsqu’ils abordent la question des retraites.

Sur le site de « Rue 89 », cette tendance est encore plus flagrante et fait dévier le débat sur la ligne désormais considérée comme « centriste » de l’ensemble du PS, voire carrément droitière, même si les sympathisants « gauche de la gauche » trouvent face à eux des débatteurs plutôt informés sur les questions économiques et financières.

La relaxe de Dominique de Villepin.

Les internautes ne commentent pas la décision de justice en elle-même et préfèrent se pencher sur ses conséquences et notamment sur l’avenir politique de DDV. Ils sont dans l’ensemble assez moqueurs vis-à-vis de Sarkozy dont ils ne doutent pas qu’il est à l’origine des nouvelles accusations de Bourgi. Pour les internautes, le destin présidentiable de Dominique de Villepin se précise et leur semble confirmé par les déclarations bienveillantes de Bayrou concernant le rassemblement recherché par Villepin.

Débat du Nouvel Obs entre les candidats.

Sur ce sujet, ce sont les ségolénistes qui ont été les plus prolixes sur Twitter ne manquant pas de saluer les commentaires flatteurs de Joffrin tout en sachant ce qu’il pensait en 2007 de l’ex-candidate. Il y a eu en revanche peu de réactions sur le site web de l’Obs (13). Ces dernières étaient légèrement plus favorables à M. Aubry qu’ils estiment être la plus convaincante. Les qualités de François Hollande sont pointées, mais son discours « trop consensuel » est regretté.