06 février 2012

TROIS-RIVIÈRES : INVESTISSEMENT PRODUCTIF ET GRANDS CHANTIERS, PRIORITÉ AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE.

L’investissement constitue l’assurance de carnets de commandes pour les entreprises, donc le maintien de l’emploi et l’assurance d’une croissance plus que jamais recherchée. Cependant, la raréfaction des moyens financiers et la  restriction des subventions territorialisées rendent les projets plus aléatoires d’autant que les fonds octroyés par l’Etat sont également plus épars alors que ceux de l’Europe font l’objet d’une concurrence accrue. De fait, les volumes financiers diminuent. Face à ce constat, Jean-Jacques Thomas l’a... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2012

CHUTE DE LA TEMPÉRATURE : JEAN-MARIE VILLAIN ACCUEILLI AU « BON ACCUEIL ».

C’était prévu, les températures maximales ne sont pas remontées au-dessus de -3 à -7 degrés en plaine. Le vent de nord-est a également fortement renforcé la sensation de froid glacial. Face à cette dégradation, les Services du CCAS ont donc convaincu hier matin Jean-Marie Villain de quitter son abri des Promenades pour le Centre   d’hébergement d'urgence du « Bon Accueil », confirmant ainsi le bien fondé de cette structure inaugurée en 1998.
Posté par jjthomas à 00:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 février 2012

ENTRE ORANGE ET BLANC, LES PARADOXALES COULEURS DE HIVERNALES.

(Photo Catherine LAGRANGE) D’un côté les alertes « orange », de l’autre, le blanc immaculé d’une nature endormie. Paradoxe d’un hiver qui mobilise les services publics et réunit les amoureux des paysages aseptisés. Sur le terrain, cependant, la vigilance « grand froid » est maintenue dans l’Aisne comme dans 74 autres départements avec un ciel toujours dégagé. Même si après les interventions dans la nuit de vendredi à samedi, l’état des routes demeure satisfaisant, l’inquiétude demeure quant à la chute des... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2012

DIALOGUES D’EXILÉS : L’HISTOIRE DE DEUX MECS, D’UN ÉCRIVAIN ÉTERNEL, PAS DE BRECHT DE COMPTOIR.

« Il ne faisait pas bon d’être de Gauche sous Hitler ». Artiste non plus du reste. Après que l’Eden ait été transformée en buffet de la gare, pour (mieux) servir de cadre aux réflexions de Kalle et Ziffel, après la représentation, Jean-Jacques Thomas porta un toast à la Compagnie du Berger présente depuis le début de la semaine sur le Canton, mais surtout à la culture et à la liberté, éléments indispensables et vitales. « Brecht, expliqua du reste, le Maire d’Hirson demeure d’une terrifiante actualité » en... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]