PRESIDENTIELLES 2012 AISNE FÊTE CHAMBRY JJT

Département meurtri par le chômage dont la population ouvrière est supérieure à la moyenne nationale, l’Aisne avait en 2007 placé Nicolas Sarkozy en tête. Dimanche, les électeurs de Gauche se sont retrouvés et, surtout, se sont mobilisés. Le nouveau Président totalise, en effet, 52,40 % contre 47,60 % à Nicolas Sarkozy. Certes, les votes et blancs et nuls atteignent près de 7 %, mais le rassemblement s’est opéré à Gauche, au-delà, malgré tout, des reports attendus.

Cette victoire, François Hollande – exception faite de Soissons – l’a d’abord construite dans les villes qui lui ont donné une belle avance. Y compris Saint-Quentin, la ville de Xavier Bertrand. Après avoir rendu hommage à Arnaud Battefort et à toute l’équipe de campagne, Jean-Jacques Thomas l’a rappelé dimanche soir où les Socialistes et leurs alliés s’étaient retrouvés – comme le 10 mai 1981 – la présence à Hirson de François Hollande au lendemain du premier tour a marqué les esprits. Son message de dignité et de rassemblement a trouvé un écho auprès des Axonais dont une majorité souhait, il est vrai, « d’abord sortir le sortant ».

PRESIDENTIELLES 2012 AISNE FÊTE CHAMBRY

Toutefois, et le fait n’est pas anodin, tant au plan national qu’au niveau départemental, les Socialistes renouent avec un vote populaire, en partie confisqué voici cinq ans par le candidat UMP et par le Front National dont une bonne part d’électeurs sont, le 6 mai, venus grossir le total des votes blancs et nuls. Cette fois, les jeunes, les ouvriers et les employés se sont majoritairement reportés sur François Hollande. Ils ont ainsi rejoint les cadres et les professions intellectuelles, expliquant les 51,9 % obtenus en France, les 52,40 % dans l’Aisne et les 60 % à ... Hirson.