VISITE GEORGE PAU-LANGEVIN HIRSON GPL debout pupitre

Pour mobiliser les personnels d’encadrement de l’Education Nationale et les préparer à accompagner au mieux les élus et les enseignants dans la réforme des rythmes scolaires, Vincent Peillon, Ministre de l’éducation nationale, ouvre aujourd’hui à l’université Panthéon-Assas, une réunion inédite des 1400 inspecteurs de l’éducation nationale du premier degré, en présence de l’ensemble des Recteurs d’Académie et des Directeurs des services académiques de l’éducation nationale. Présente lundi à Hirson, George Pau-Langevin, Ministre déléguée à la réussite éducative, clôturera cette journée.

VISITE GEORGE PAU-LANGEVIN Hirson Promenades deux enfants

Ce rassemblement est également l’occasion de faire un point d’étape sur l’avancée de la refondation de l’école sur le terrain, notamment la mise en place du dispositif « plus de maîtres que de classes » et la scolarisation des enfants de moins de trois ans.
Dans son livre « Refondons l’école », Vincent Peillon regrette que notre école soit pensée comme une « machine à trier ». « Elle produit essentiellement de la distinction et de la sélection », écrit-il. Les enfants des « catégories populaires et moyennes » pâtissent « d’orientations subies » qui sont, pour lui, en grande partie responsables des « inégalités de destin ».

VISITE GEORGE PAU-LANGEVIN ANY Véronique

A Hirson et Any-Martin-Rieux, sa collègue Georges Pau-Langevin n’a pas dit autre chose en rappelant la nécessité de donner la priorité au primaire en commençant par la maternelle. Et si, elle reconnaît que « revenir travailler constitue un effort demandé, les professeurs des écoles ne travailleront pas davantage » et même si, aujourd’hui, la concertation « comme à Hirson » doit se développer au niveau local, « un long travail de concertation et de discussions, mené avec l’ensemble des acteurs, a fait émerger un consensus sur la nécessité d’une réorganisation des rythmes scolaires ». « En répartissant plus harmonieusement les temps éducatifs, ajouta la Ministre, la réforme favorise l’apprentissage des élèves et participe à la réussite scolaire de tous. Elle permet également une meilleure articulation entre le temps scolaire et le temps périscolaire et contribue à l’accès de tous les enfants aux activités culturelles, artistiques et sportives ».