ÎLE VERTE ESPACE FORME 2013 consultation plan

Depuis son ouverture en 2003, grâce à sa rivière extérieure, son toboggan géant, son  bowling huit pistes et sa balnéothérapie, « l’Île verte » s’affirme comme un pôle de détente dont le rayonnement dépasse très largement le cadre local. Ce n’est, du reste, pas un hasard si, dans quelques semaines, le centre de loisirs accueillera sa ou son millionième baigneur et sa cinq cents millième partie de bowling. Ce pari audacieux pris voici dix ans par la Communauté de communes a également permis de positionner cet équipement parmi les premiers sites du département de l’Aisne en termes de fréquentation.

ÎLE VERTE ESPACE FORME 2013 JFM JJT

L’année écoulée a d’ailleurs confirmé cette dynamique. Pour la première fois, en effet, le seuil des 110 000 baigneurs fut franchi en 2012 grâce, notamment, au lancement de l’aquabike et de l’aquastep, l’ouverture d’une école de natation, alors que plus de 50 000 parties de bowling furent comptabilisées pour la deuxième année consécutive !

Avec une aire de chalandise transfrontalière qui s’étend du département du Nord à celui des Ardennes en passant naturellement par le Hainaut belge, l’équipement hirsonnais constitue indéniablement une véritable vitrine du  Pays des Trois-Rivières. Néanmoins, la remise en forme constitue aujourd’hui un besoin de plus en plus marqué et l’occasion pour « l’Île verte » de toucher une nouvelle clientèle pour laquelle le nouvel équipement s’avère parfaitement adapté. D’où le projet imaginé dès 2011 autour du bien-être et de la santé.

ÎLE VERTE ESPACE FORME 2013 montage plafond fitness

En 2013, l’Île Verte soufflera donc ses dix bougies et, comme Jean-Jacques Thomas l’a récemment souligné, en cadeau d’anniversaire, elle recevra au printemps prochain un espace forme et de bien-être articulé autour d’une plateforme de cardio-training, d’une salle de fitness de 100 m², d’un ensemble de cabines sauna infrarouge et de salons de modelage. Ce nouvel espace permettra donc d’élargir la gamme des services proposés et, ainsi, d’augmenter son attractivité. En attendant, il sera inauguré en mai après un investissement de 1,425 million d’euros soutenu par le Conseil Régional de Picardie (400 000 €), le Conseil général de l’Aisne (100 000 €) et l’Etat, au titre de la DETR (300 000 €).