13 mai 2013

HIRSON : C’EST BON POUR LE MORAL !

A la pause, les Hirsonnais peuvent s’en vouloir. Privé de Landouzi et de quatre autres joueurs, revenu à une défense à cinq, Gérard Bougriou abandonne volontairement la maîtrise du ballon à son adversaire pour évoluer en contre. Avec moins d’impact physique que Fresnoy – depuis mercredi, Monvoisin souffre d’une fêlure des côtes – Senlis fait, certes, tourner le ballon, mais n’inquiète guère les Thiérachiens. Au contraire, sur un centre en retrait, Lottin ne trouve pas son bon pied (30e) et Simono perd ensuite son duel avec... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2013

BACHIBOUSOUK : L’ÉNERGIE DES BOUFFONS DU PEUPLE.

Originaire de la Somme, le groupe « BachibouSouk » sillonne depuis maintenant trois ans les routes de Picardie et de Belgique pour partager sa musique. A l’occasion de la sortie de leur nouvel album, « Bouffon du peuple », les musiciens entament une nouvelle série de concerts. Avec un style qui emprunte aussi bien au zouk qu’au reggae, à la chanson ou encore au swing, les quatre musiciens produisent en public une énergie scénique débordante. « Lundis des découvertes » : Bachibousouk - Lundi 13 mai 2013 –... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2013

A SENLIS, UN NUL QUI NE L'EST PAS DU TOUT !

Senlis USM – U.S BHT : 1-1  (mi-temps : 0-0). Buts pour Senlis  : Ledoux (64e) ; pour l’U.S BHT : Barbet (83e). Avertissements pour Senlis : Debove (24e) et Keita (61e). Arbitres : Olivier Bardet assisté de Yann Thénard et de Damien Jaureguy. U.S BHT : Catry – Cirina – Barbet – Bamba – Lottin – Bonnaire - Lamart - Pétrossi – N’tep – N’Dzomo - Simono - Ducarme. Ent : Bougriou. U.S.M Senlis : Tourte – Commun – Lavir – Keita – Cottinet – Bouguier – Damour - Debove –– Thuret – Riet – Ledoux... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2013

L’AMICALE DES CHAMPS-ÉLYSÉES AU GRAND STADE POUR LILLE – REIMS.

Vendredi soir, les tribunes lilloises du Grand stade comptaient cinquante-cinq Thiérachiens (de plus ?) avec le déplacement organisé à l’initiative de Francis Vilaire à l’occasion de la 36e journée de Ligue 1.Pour la dixième fois, après avoir assisté aux matchs du Racing club de Lens, à Bollaert, la délégation hirsonnaise a, cette fois, découvert les nouvelles installations et une enceinte de 50 000 places inaugurée en août dernier. Outre les lauréats du concours des « Cucurbitassos » et de sept pensionnaires du... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2013

JIL AIGROT : LA VOIX DE LA MÔME.

A l’occasion du 50e anniversaire de la disparition d’Edith Piaf, la salle Michel Carpentier sera le théâtre de l’hommage rendu à la grande artiste avec le concert exceptionnel donné par Jil Aigrot. Portée aux nues par le public depuis son interprétation vocale magistrale dans « La Môme », Jil Aigrot subjugue par la puissance de sa voix et comme son icône, dès qu'elle entame une chanson, une force inouïe se dégage de cette môme-là. « On ferme les yeux, c'est Piaf qu'on entend » affirment justement les... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 mai 2013

A MACQUENOISE – COURQUAIN, UN RENDEZ-VOUS GÉANT !

Pour le vingtième anniversaire de l’ouverture des frontières, dimanche 12 mai, les géants sont de retour à Courquain, le village français du film de Dany Boon « Rien à déclarer ». A la frontière franco-belge, en Thiérache, au cœur de la forêt d’Hirson, Macquenoise va ainsi, l’espace d’une journée, vibrer au rythme des géants appelés à dominer le « faux » poste de douane. Pas moins de vingt et un géants du Nord de France et de Belgique se donnent rendez-vous autour de leur géant douanier préféré : Jean-Lou... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2013

SENLIS N’A PLUS RIEN A ESPÉRER, MAIS L’U.S BHT DOIT PRÉPARER L’AVENIR.

L’U.S BHT s’attelle à ce que le staff a le plus urgent à faire : préparer la future saison. Le Président Bernard Gosset sait qu’il ne comptera plus sur Gérard Bougriou qui a annoncé son départ à ses joueurs. Le club avait-il les structures pour évoluer à ce niveau ? Au-delà du plus faible (mais équilibré) budget du groupe, le club doit pouvoir compter sur dix-huit joueurs et sur un banc conséquent. Ce n’est pas le cas. Avec Monvoisin, suspendu, Dautremay et Lemaire, absents, Radelet, blessé, ils ne seront, du reste, que... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2013

COMMÉMORATION DU 8 MAI : « POUR ENTENDRE LES DERNIERS MOTS DE JEAN ZAY ET PORTER L’ESPÉRANCE ».

« Je pars plein de bonne humeur et de force. Je n’ai jamais été aussi sûr de mon destin et de ma route. J’ai le cœur et la conscience tranquilles. Je n’ai aucune peur. J’attendrai, comme je le dois, dans la paix de ma pensée, l’heure de vous retrouver tous ». Condamné de manière odieuse par Vichy, emprisonné, spolié, diffamé, le 19 juin 1944, Jean Zay écrit à Madeleine, son épouse.  Le lendemain, alors que la défaite des nazis est consommée, il est sorti de sa cellule de Riom sous le prétexte d’une évasion, en fait,... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2013

LES STÈLES DES MAQUISARDS ET DES RÉSISTANTS TOUJOURS FLEURIES.

Cette année, la Municipalité hirsonnaise leur a rendu hommage. Ils étaient de jeunes Hirsonnais. Denise Capriroli avait vingt ans, Jean Delasseaux, deux ans de plus, Gilbert Delaporte, dix-huit et Pierre Poilvé dix-sept. Ils rêvaient de leur avenir dans un pays libre. Au moment où les nazis battent en retraite et abandonnent les zones occupées, comme nombre de Résistants et de maquisards, ils tentent alors de les ralentir pour permettre aux troupes américaines de leur couper la route. En ce 1er septembre 1944, l’issue leur sera... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2013

LES PORTE-DRAPEAUX HONORÉS A SAINT-MICHEL.

(Photos Eric Vancanéghem) Place Rochefort, la célébration du 68e anniversaire de la victoire des alliés sur l’Allemagne nazie fut, évidemment l’occasion de rappeler la fin d’une tragédie qui, pour la France, avait commencé cinq ans plus tôt par la défaite de son armée et qui se poursuivra  par une avilissante occupation  dont les conséquences furent ensuite révélées : collaboration, humiliation, déportation, extermination. Au terme du traditionnel dépôt de gerbes et des allocutions au cours desquelles fut rendu... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]