BUIRE REMISE MEDAILLES 2013 Maurice Demeaux DISCOURS JJT

Si Marcel Bouleau était un métal, en raison de son chemin, il serait, évidemment, de fer. Pourtant dans le tennis couvert de Buire, à l’occasion de la remise de sa médaille communale, départementale et régionale, l’or était de mise. Après avoir reçu l’argent et le vermeil, sa carrière et son dévouement ont ainsi été récompensés par la haute distinction. Il est vrai que l’apprenti cheminot devenu, à force de travail, un cadre de la SNCF, ne s’est pas contenté de gravir des échelons. Comme l’a souligné Jean-Jacques Thomas en présence des élus buirois, Marcel Bouleau est d’abord, naturellement, devenu le gardien d’un patrimoine cheminot qu’il veut vivant. A l’image du livre qu’il vient de publier et de la Tour Florentine, la tour d’aiguillage, classée monument historique, et que le Président de la Communauté de communes a qualifié de « Tour de Westminster » du Sémaphore.

BUIRE REMISE MEDAILLES 2013 Marcel BOULEAU

Pourtant, c’est l’élu, militant du développement local, qui fut récompensé. Pour Maurice Demeaux, Maire de Buire, c’est sans doute le bénévolat et la générosité qui caractérisent Marcel Bouleau. Elu à Hirson, avec Raymond Mahoudeaux, de 1971 à 1977, domicilié à Buire, dès 1983, il entre, au Conseil de Buire. Engagé dans les syndicats intercommunaux, dont celui des déchets ménagers, devenu adjoint, en 1995, il est alors chargé des fêtes et cérémonies, avec la mission « d’animer et de faire vivre la commune ». Toujours Président de l’association « Eco-rail », il continue se s’investir dans la vie locale avec, selon Jean-Jacques Thomas, toujours la même passion et un cœur qui suscitent autant respect qu’admiration. Non sans émotion, le 1er Vice-Président du Conseil général lui a donc remis la distinction qu’il a promis de partager avec Arlette, son épouse.