BREST RYTHMES SCOLAIRES 2013 Hedwige Habrylo

Tous les deux ans, les Francas et la ville de Brest organisent les rencontres nationales des projets éducatifs locaux. A partir d’une interrogation, « Quels défis pour les acteurs éducatifs ? », près de six cents professionnels, animateurs, enseignants, responsables « éducation-jeunesse », élus et parents d’élèves ont débattu sur la (meilleure) manière d’offrir à chaque enfant un parcours éducatif cohérent et comme faire émerger de nouveaux éducateurs sur les territoires.

A la demande des organisateurs, au regard du travail accompli depuis plus d’un an pour élaborer le projet éducatif de Buire, Hirson, Mondrepuis, Neuve-Maison et Ohis Hedwige Habrylo, responsable du Service « éducation, jeunesse et sport », de la Ville d’Hirson, et Stéphane Bizeau, responsable des Francas et coordinateur du projet éducatif sont donc intervenus en Bretagne où la démarche hirsonnaise s’affichait aux côtés de celles de Lyon, Saint-Étienne ou Grenoble.

BREST RYTHMES SCOLAIRES 2013 Stéphane Bizeau

Les deux Thiérachiens ont, ainsi, témoigné avec Christine Savantré, conseillère nationale du syndicat enseignant SE-UNSA, de leurs expériences respectives. Hedwige Habrylo a, d’abord, expliqué comment la concertation avait été engagée avec les différents acteurs de l’éducation et la nécessité d’être, en permanence, à l’écoute des parents, des enfants, des animateurs et des enseignants.

Quant à Stéphane Bizeau, il a précisé pourquoi la réforme avait été une opportunité pour les communes de construire un véritable projet éducatif. Et ce, quelle que soit la taille de la localité, ville de 10 000 habitants ou un village de trois cents. Pour lui, « la réussite réside, d’abord, dans la volonté politique de donner la priorité et de mener les actions éducatives. Bref, de d’abord, mettre l’enfant au centre du projet ».