ESPACE LABOURET 2013 JJT personnels municipaux

Au-delà des vitraux réunis dans la demeure familiale, Auguste Labouret laisse au Musée une autre richesse, puisque le Centre de documentation hirsonnais dispose, également, de près de 2500 croquis réunis dans une cinquantaine de carnets. De Paris au Sud-Ouest en passant par les rivages côtiers, la Bretagne, mais également ses voyages à travers le monde, notamment aux Etats-Unis, les scènes champêtres ou encore la vie quotidienne, l’artiste y saisit les scènes qui l’inspirent. Dans ces carnets figurent également des esquisses de la Grande Guerre, dessinées à l’époque où il est mobilisé à la section technique de l’aéronautique militaire. 

ESPACE LABOURET 2013 JJT Nicolas Vilaire écran tactile

Scannés par Jean-Jacques Georges, ces documents peuvent désormais être projetés sur les murs du musée, mais également sur deux écrans ainsi que sur un pupitre interactif installé au centre du nouvel espace. Outre la découverte ludique de ces dessins, trente-deux boîtiers réponses permettent aux visiteurs de répondre par choix multiple à dix questions sur Auguste Labouret, son œuvre et, centenaire oblige, sur la Grande Guerre. Imaginé par Nicolas Vilaire et Eric Gille, cet ensemble fut installé par Pascal Desquilbet, Arnaud Docquière, Yves Marcq, Willy Jérôme, Thierry Doucet et leurs équipes, réunis mardi pour découvrir le fruit de leur travail.