WATIGNY STE BARBE 2013 Jean-Jacques Thomas

« Même s’il demeure la plus petite unité du département, le Centre de Première Intervention de Watigny n’en possède pas moins son utilité dans le maillage territorial local ». A l’occasion de la Sainte-Barbe, Premier Vice-Président du Conseil général de l’Aisne, Jean-Jacques Thomas a, en effet, rappelé qu’entre Hirson et Aubenton, le CPI assurait une mission indispensable et, qu’en toutes circonstances, la proximité constitue une condition préalable de la sécurité publique. Du reste, cette année, en plus des gardes montées à Hirson, les sept sapeurs-pompiers locaux sont déjà intervenus à neuf reprises sur le village et à Any-Martin-Rieux. Là encore, rapidité rime avec efficacité.

Un discours également repris par le Lieutenant-Colonel Sausseret présent lors de la cérémonie organisée par l’Adjudant-Chef David Lorsignol en rappelant l’indispensable complémentarité entre professionnels et volontaires, mais également entre centres de secours et de première intervention. De même, le Commandant du Groupement « Nord » insista sur la nécessité de se former afin de répondre aux besoins des populations, mais également de manière favoriser l’épanouissement et la protection des sapeurs-pompiers.

WATIGNY STE BARBE 2013 groupe

Un argument repris par Jean-Jacques Thomas qui le 7 octobre dernier intervenait auprès du Directeur du SDIS pour réaffirmer la nécessité de construire à Watigny un équipement digne de ce nom. En l’absence du Maire de la commune, il remit donc à Sylviane Bortzmeyer le courrier dans lequel il est précisé que les nouvelles contraintes en matière sismique ont contraint le Service départemental à revaloriser sa première estimation financière pour la porter à plus de 300 000 €. 

« Entièrement financée par le SDIS », précisa encore le Premier Vice-Président du Conseil général avant d’ajouter : « Pour autant, les études de terrain seront commandées au cours du premier trimestre 2014. La procédure du choix du maître d’œuvre sera initiée au cours du second trimestre. Les entreprises seront choisies début 2015 et les travaux pourront démarrer  quelques semaines après la notification des marchés ». Une confirmation évidemment appréciée.