01 septembre 2014

COUPE DE FRANCE : SANS RYTHME, LES HIRSONNAIS PASSENT SANS GLOIRE.

Les Saint-Michellois avaient l’envie et les Hirsonnais étaient, plutôt à l’envers. Certes grâce aux tirs au but transformés par Sagot, Flamant et M’Boungou, alors que Durieux stoppait l’essai de Frédéric Bourgeois avant que David Delvaux et Kévin Bourgeois ne manquent les leurs, l’U.S BHT n’est pas passé à la trappe. « Cependant, précise Didier Toffolo, lorsqu’on n’est pas bon, le plus important est de gagner ». Sans rythme, en effet, les Hirsonnais sont passés sans gloire en même temps qu’à côté de leur match. Si... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2014

UN PARRAIN ET UNE MARRAINE LAÏQUES POUR MÉLISSA ET CYPRIEN BERTAUX.

Après avoir uni leurs parents, Aurélien et Emilie Bertaux-Despriet, domiciliés à Hirson, 66, rue Gambetta, en compagnie de Jean-Jacques Thomas, Yannick Marlant a procédé au parrainage civil des deux enfants du couple. Ainsi, née le 10 mars 2006, Mélissa a reçu comme parrain Christophe Borne, monteur en véranda,  domicilié à Warmeriville (Marne), 33, rue du Finage et, comme marraine, Gaëlle Bertaux, surveillante de nuit, demeurant à La Flamengrie, 1, chemin Terrier Pruvot. Ensuite, né le 6 septembre 2010, Cyprien a reçu... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2014

AURÉLIEN DHAUSSY ET MÉLANIE JUSTICE.

Samedi après-midi, Jean-Jacques Thomas a reçu les consentements mutuels d’Aurélien  Dhaussy, militaire, domicilié à Bitche (Moselle), et de Mélanie Justice, mère au foyer, demeurant à Ribécourt la Tour (Nord), 7 bis, rue d'en bas. Les jeunes époux ont choisi pour témoins Quentin Caroli, militaire, domicilié à Bitche (Moselle) ; Emeline Justice, étudiante, demeurant à Hirson, 19, rue Douvin ; Bryan Dumont, militaire, domicilié à Bitche (Moselle) ; et Morgane Ferlicot, étudiante, demeurant à Charnay lès Mâcon... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 septembre 2014

LE NOUVEL UNIVERS DES BAMBINS DE MATERNELS.

Depuis longtemps, la Municipalité hirsonnaise se bat pour défendre ses écoles maternelles de manière à y accueillir les enfants dès deux ans. Jean-Jacques Thomas aime d’ailleurs à dire qu’à quatre ans, « un enfant pauvre a entendu 30 millions de mots de moins qu'un enfant issu d'un milieu favorisé. Avant même leurs premières années de cours préparatoire, ajoute-t-il, il est déjà touché par des inégalités, qu'ensuite, l'école peinera à résorber au cours de ces années suivantes ». Aussi, la décision de Vincent Peillon de redonner... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]