DANIEL CAMBRELING INSTALLATION CONSEIL MUNICIPAL écharpe JJT 18 juin 1995

« Sans toi, rien n’aurait été possible ». Le 18 juin 1995, après la victoire de la Gauche hirsonnaise aux municipales, au moment où il lui a symboliquement remis son écharpe tricolore, Jean-Jacques Thomas a rendu un hommage appuyé à Daniel Cambreling. Si en 1988, Maurice Brugnon a favorisé son engagement départemental, ami de son père, Daniel Cambreling a également largement favorisé son entrée en politique puis au Conseil municipal. Une assemblée à laquelle l’ancien adhérent du PSU a consacré une large partie de sa vie. Une vie qui s’en est allée hier à l’hôpital de Maubeuge où il avait été admis. Il avait 88 ans.

DANIEL CAMBRELING 22 décembre 2007

Au lendemain de la guerre, son action au sein de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) l’amène naturellement à la prolonger en politique où l’appelle Raymond Fischer. Elu de 1953 à 1965, il revient en 1971 s’asseoir sur les bancs municipaux, cette fois aux côtés de Raymond Mahoudeaux et en qualité d’adjoint au Maire. Son mandat au sein de l’exécutif ne prendra fin qu’en 1983, année où il devient l’un des porte-parole de l’opposition. En 1995, avec la victoire de Jean-Jacques Thomas, il reprend du service et devient Conseiller municipal délégué.

Si son action municipale ne s’est jamais démentie, c’est cependant dans le domaine du logement que Daniel Cambreling donna la plénitude de ses engagements. De novembre 1955 à avril 1971, il anima, en effet, l’office local HLM avant de siéger au sein de l’office départemental où il poursuivit sa mission sociale. Proche de Michel Rocard et de Pierre Mendès-France, ce visionnaire s’engagea également au sein du Syndicat de Pays des « Trois-Rivières » puis, à partir de 1995 de la Communauté de Communes. Second Vice-Président, de 1996 à 2001, il avait en charge l’habitat, le contrat rural et le développement local. Il contribua, également, à la construction de l’Île verte comme il fut à l’origine de la construction de la piste d’athlétisme du stade Léo Lagrange.

DANIEL CAMBRELING INSTALLATION CONSEIL MUNICIPAL 2014 Véronique Lefèvre 30 mars 2014

Pour Jean-Jacques Thomas, « Daniel Cambreling affirmait sa fierté d’appartenir à la deuxième Gauche dont il fut à Hirson l’un des chefs de file. Cependant son engagement politique est à rapprocher de celui du « Sillon », de Marc Sangnier, visant à jeter une passerelle ouvrière entre le catholicisme et la République, et s’il existe des pères en politique, Daniel figure parmi eux. Voici quelques semaines, à son domicile, en compagnie de son épouse qui fut son plus fidèle soutien, il m’avait confié un exemplaire de ses mémoires. Cependant, c’est dans la nôtre qu’il demeurera. Et pour longtemps ».

Les obsèques religieuses de Daniel Cambreling seront célébrées mardi à 10h30, en l’église Notre-Dame de Lourdes.