CENTRE HOSPITALIER BRISSET 2014 Catherine Creuset Martine Tatinclaux Martine Blary JJT

Avec 8815 passages aux « Urgences » jusqu'en fin août 2014 contre 8 494 sur la même période 2013, une stabilisation, des sorties SMUR et, toujours sur la première partie de l'année, une nette progression des scanners passés de 3 407 à 3 824, le Centre hospitalier Brisset poursuit, non seulement, ses missions de santé publique, mais les développe avec un taux d'occupation de 77,62 % pour ses 96 lits.

CENTRE HOSPITALIER BRISSET 2014 analyse labo

« Certes, admettent Catherine Creuset et Martine Tatinclaux, les directrices, et Martine Blary, la Directrice des soins, il fallut prendre des décisions difficiles et leurs effets ne peuvent tous s'apprécier dans l'immédiat. Pour autant, l'activité se développe et les finances se redressent ». D'ajouter : « Nous sommes un établissement sanitaire et nous le resterons encore longtemps ». A l'occasion de la rentrée, la Direction du Centre hospitalier a donc évoqué la modernisation des plateaux techniques et de consultations, mais également trois grands projets : en pédiatrie, la relance en amont de la gynéco-obstétrique; en gériatrie, la prise en charge médicale de court séjour et le développement de la lutte contre les addictologies avec un effort particulier sur l'équilibre alimentaire.

CENTRE HOSPITALIER BRISSET 2014 rénovation hall

D'ici la fin de l'année, l'Agence régionale de la santé (ARS) devra donc valider le projet médical hirsonnais. « Une étape sine qua non », explique Jean-Jacques Thomas, le Président du Comité de surveillance de l’hôpital Brisset, qui s'est félicité de l'arrivée de quatre nouveaux praticiens. « La priorité, ajoute-t-il, est bien de fixer nos priorités et d'adapter nos moyens aux besoins en fonction, par exemple, de l'activité de la radiologie et le doublement des échographies et le développement de la télémédecine avec Chimay ».