14-18 BIVOUAC 2014 soldats feu

Képi, pantalon rouge garance et longue capote de drap : l'uniforme du 62e régiment d'infanterie des soldats de « Thiérache histoire vivante » n'était pas inconnu aux populations hirsonnaise et saint-michelloise de ... 1940. Originaire de Lorient, durant la Première guerre mondiale, le 62e livra, en 1914, la bataille des frontières en Belgique avant de redescendre sur le Chemin des Dames. 

14-18 BIVOUAC 2014 café soldats JJT

Stationné sur la Meuse en mai 1940, il fut, de nouveau, appelé dans l’Aisne, sur la ligne Daladier, cette fois, afin de défendre les quarante fortifications érigées en forêt d'Hirson et de Saint-Michel. Chaque année du reste, au carrefour de l'Étoile, ces combats sont commémorés.

Plus pacifique, la reconstitution et le bivouac dressé, ce week-end, dans la cour du musée d'Hirson ne manquaient, cependant, ni de couleurs, ni de rigueur militaire. Sous le commandement du capitaine Claude Mainon, les dix soldats ont, en effet, levé les couleurs, défilé et, durant la journée, partagé le café, chauffé au feu de bois.

14-18 BIVOUAC 2014 public soldats

« Chaque week-end, depuis le 22 août, il en est de même, ajoute, ravi, Claude Mainon. Après Ham-sur-Heure, en Belgique, Rozoy-sur-Serre, le Fort de Leveau, dans le Nord, dans quinze jours, nous défilerons à Armentières ».