Label Centenaire 14-18

A deux pas de l’ossuaire des prisonniers de guerre, déportés roumains et russes, au milieu des tombes allemandes, il posera son piano. Dans la nuit thiérachienne, Kit Armstrong en appellera ainsi à la paix des Hommes. Enfant prodige, compositeur et pianiste surdoué, après l’ouverture de la saison culturelle en l’église Sainte Thérèse, l’artiste revient donc à Hirson pour un concert chargé de symbole.

Affiche Kit Armstrong 4 octobre 2014

Après avoir interprété lors de l’inauguration de « son » église, deux pièces du « Tombeau de Couperin », l’œuvre composée de Maurice Ravel entre 1914 et 1917, en hommage à six de ses amis tombés au feu durant la Première guerre, Kit Armstrong choisit d’interpréter ce soir deux autres morceaux. Avec les six danses roumaines, de Bela Bartok et des extraits des Visions fugitives, de Prokofiev, le pianiste international inscrira son concert dans le cadre des commémorations hirsonnaises du Centenaire labellisées au plan national. 

CIMETIERE MILITAIRE ALLEMAND Hirson 2014

PROGRAMME : Bela Bartok : Six danses roumaines (1915), Sergei Prokofiev : extraits des Visions fugitives (1915-1917), Maurice Ravel - Menuet et Rigaudon, du Tombeau de Couperin (1917). 

Concert de Kit Armstrong : Samedi 4 octobre 2014 à 20h30. Cimetière Militaire – Hirson – entrée gratuite.