TRANS' LANCEMENT 2014 JJT micro Kit Armstrong

Par un acte fondateur, les Municipalités de Chimay, Fourmies et Hirson ont instauré la culture comme fondement de la coopération transfrontalière. Créée en 1996, grâce au Programme européen « Interreg », leur saison culturelle transfrontalière a, non seulement, rapproché des populations longtemps séparées par une frontière, mais elle a permis, véritable progrès, l’accès du plus grand nombre à la culture. L’an dernier, à l’initiative de ces trois villes, pas moins de 32 384 spectateurs ont partagé une programmation originale et diversifiée, au sein de laquelle la diffusion n’empêche nullement la création et l’implication des acteurs culturels locaux. Bien au contraire. Depuis, un lien étroit unit culture et territoire.

OU EST DONC TOMBEE MA JEUNESSE Tchéky Karyo

De plus, avec la présence des deux virtuoses Kit Armstrong et Andrej Bielow, une nouvelle dimension internationale fut donnée au lancement de cette 19e et une nouvelle saison transfrontalière qui s’achèvera à Hirson le 26 juin comme elle a commencé : avec Kit Armstrong, pour la première fois associé à l’orchestre de Picardie. Placés sous la direction d’Arie van Beek, les musiciens picards seront, du reste, à l’affiche les 24 janvier et 24 avril. De même, comme l’ont expliqué en Thiérache Nicolas Auvray, son Directeur général, et l’auteur Jacques Béal, la Comédie de Picardie sera également présente dès le 20 novembre. L’acteur Tchéky Karyo y fera entendre les poèmes bouleversants arrachés aux tranchées. Autre rendez-vous à ne pas manquer : Robert Benoît, dans la poignante lettre de Georges Simenon écrite à sa mère. 

FRERODELAVEGA (@ He¦üle¦üne Pambrun )

Parmi les autres grands rendez-vous hirsonnais, du 27 au 29 mars, le Festival de jazz réunira Didier Lockwood, Kendji et, pour son grand retour en France, Charlélie Couture. De même, le 16 mai, également salle Carpentier, les Trans’ accueilleront un autre talent de « The Voice » : Fréro Delavega. De son côté, le Théâtre, de Fourmies, a inscrit à son programme du premier trimestre Max Boublil, le 7 novembre, Norman et Jean-Claude Dreyfus, dans un hommage rendu à Raymond Devos. Le 28 novembre, Caroline Casadesus, dans « La voix humaine », de Jean Cocteau, et  le 6 décembre, théâtre de boulevard oblige, Marion Game, dans « Tous des malades », inscriront leur nom sur la devanture de la scène fourmisienne. Enfin, pour ne pas être en reste, dès ce soir, « Sudhaina », la salle chimacienne proposera aux spectateurs de faire « l’amour avec un Belge » !