CC3R SESSION JUIN 2015 JJT Mathieu Canon JF Marlot

Depuis le 1er juillet, en plus de la ville d’Hirson déjà amenée à instruire, elle-même, ses permis de construire et toutes les pièces liées à l’urbanisme, sur le pays des Trois-Rivières, pas moins de huit localités doivent désormais se passer de l’aide technique de l’État et, plus spécialement, de la Direction Départementale des Territoires (DDT). Comment, dans ces conditions, faire face aux demandes de ses administrés ?

« La seule solution, expliqua Jean-Jacques Thomas, demeure donc la mutualisation d’un service indispensable à tous et la dimension la plus pertinente demeure l’intercommunalité ». D’autant qu’à partir de 2017 toutes les communes devront, elles aussi, gérer leur permis de construire.

CC3R SESSION JUIN 2015 délégués

Un accord est donc intervenu entre la Ville d’Hirson et la Communauté de communes. Plutôt que d’embaucher un nouvel agent, les Trois-Rivières accueilleront un agent municipal hirsonnais et chaque commune en bénéficiera, moyennant 52 € pour un permis de construire. 

« Pour les collectivités, c’est une opération gagnant – gagnant, ajoute Jean-Jacques Thomas, et pour nos concitoyens, le Maire continuera à exercer sa pleine autorité sur la délivrance des pièces, et il n’aura plus besoin de se rendre à Saint-Quentin ». Proximité rime ainsi avec efficacité.