SAINT-MICHEL VOEUX 2016 Thierry Verdavaine pupitre

La vitalité d’une commune se mesure d’abord à l’aune de ses investissements. A Saint-Michel, l’année écoulée vit la fin du chantier du Pont de la Roche, un investissement de 486 126 €, soutenu par Jean-Jacques Thomas et le Conseil général à hauteur de 62 %, le lancement de la construction des vestiaires et de l’accès du stade Albert Aubert, inscrite par la Communauté de communes au CDDL et subventionnée à 73,4 % par l’Etat, la Région et le Département.

SAINT-MICHEL VOEUX 2016 intervention JJT

Une complémentarité, du reste, soulignée par Jean-Jacques Thomas tout comme celle développée au service des entreprises locales, donc de l'emploi et de l'immobilier. Du reste, l’APTAHR devrait, pour sa part, intégrer l’ancienne ferme de l’abbaye réhabilitée pour 368 000 €. Enfin, outre sa fonctionnalité, le château d’eau a retrouvé un décor lié au cadre forestier saint-michellois. Au total, expliqua le Maire Thierry Verdavaine, les dépenses d’équipement de la commune atteignent 965 966 € sans compter l’investissement de la Maison du CIL dans les dix logements en construction derrière la halle de sports.

SAINT-MICHEL VOEUX 2016 salle

Pourtant, au-delà de ce résultat, et si la fiche de route saint-michelloise passera dans les prochaines années par la protection des captages pour la sécurisation des réseaux d’eau potable, un projet d’affectation environnemental pour le site abbatial, la mise en accessibilité des bâtiments communaux et la transformation de l’immeuble de la place Rochefort en un pôle administratif et associatif, la vie communale ne résume pas à des chiffres. « Elle prend en compte, rappela récemment Thierry Verdavaine, la solidarité entre les générations au travers du CCAS, le foyer et le centre aéré ; entre ceux qui ont un travail et ceux qui n’en n’ont pas grâce aux emplois aidés, à QMS et au PLIE ».