FOYER MAHOUDEAUX 2016 VIANDES BOVINE

Alors que l’abattoir de Laon est à vendre pour l’euro symbolique, à Hirson, Nicolas Divry, le gérant de la SABHIR s’appuie en janvier sur 35,8 tonnes de viande abattue. Maillon indispensable de la chaîne de l’élevage, l’établissement hirsonnais alimente évidemment le restaurant municipal scolaire, mais, également, le Foyer « Raymond Mahoudeaux » où l’an dernier furent servis 51 878 repas.

En cuisine, Laurent Blondiau et son équipe utilisent une viande issue d’animaux, nés, élevés et abattus en Thiérache, susceptibles de bénéficier du futur label sur lequel travaillent Jean-Jacques Thomas et la Communauté de communes des Trois-Rivières. En attendant, rue de la Haie, les cuisiniers viennent d’acquérir un hachoir à viande homologué leur permettant de confectionner sur place leurs steaks hachés, hachis et farces sans recourir au surgelé. « Un gage de qualité supplémentaire pour la production du service et les plats servis en salle ou portés à domicilie » explique Laurent Blondiau.