MUGUET 1er MAI 2016 JJT vendeuses

Difficile en ce dimanche matin de trouver les traditionnels brins de muguet. Peu ou pas de vendeurs dans les rues ou sur les places. Même les fleuristes sont dans l’impossibilité de répondre aux demandes. La faute aux conditions météos, à un hiver trop doux et à un printemps trop frais. Résultat, les clochettes blanches sont plus rares et les brins plus verts. Evaluée à 30 %, la baisse de la production se traduit par une floraison tardive annoncée aux environs du 10 mai. Selon les spécialistes, le muguet ne s’est « pas réveillé » d’où la nécessité, hier, d’être matinal pour trouver sur Hirson la fleur porte-bonheur.