FETE TRAVAIL MAI 2016 RECEPTION SYNDICATS JJT

La commémoration de la Fête du travail ne pouvait que se télescoper avec la loi du même nom. A Hirson, la traditionnelle réception des syndicats en Mairie - en l'occurrence avec une délégation de la CGT conduite par Alain Landelle, le nouveau Secrétaire de l'Union locale - fut donc l'occasion d'un débat respectueux et direct, notamment entre Jean-Jacques Thomas et Didier Devaux, mais également avec les élus et les délégués syndicaux présents.

Pour le porte-parole syndical, en droit du travail français, la loi a toujours constitué le socle commun protecteur de l'ensemble des salariés et, selon lui, la réforme du code du travail offrira au patronat l’occasion de privilégier les accords d'entreprises moins favorables aux salariés que les accords de branches. D’où la nécessité pour Jean-Jacques Thomas de garantir les accords collectifs prioritaires et d’obtenir une clarification par voie d'amendements dans le débat parlementaire. 

FETE TRAVAIL MAI 2016 RECEPTION SYNDICATS Didier Devaux Alain Landelle

Furent également évoquées en Mairie d’Hirson les questions de la majoration d'heures supplémentaires, de la médecine du travail ou de la définition du licenciement économique que le Maire d'Hirson souhaite voir étendue à six trimestres consécutifs de baisse du chiffre d'affaires avec l'extension non pas à la seule filiale française, mais à l'ensemble du groupe.

De même, face aux risques réels qu'il souhaite voir lever par les Parlementaires, Jean-Jacques Thomas a mis en exergue le compte personnel d'activité qui permettra d'accumuler des heures utilisables selon le choix du salarié et la généralisation de la garantie jeunes à plusieurs milliers de jeunes de 16 à 25 ans sans emploi, sans formation et en grande précarité, avec un accompagnement intensif vers l'emploi et une allocation.