CONSERVATOIRES ESPACES NATURELS NORD PAS-DE-CALAIS - PICARDIE tribune

L’avènement du Conseil régional des Hauts-de-France amène d’évidents rapprochements entre plusieurs structures de Picardie et du Nord-Pas-de-Calais. A l’exemple des comités sportifs et, dans le cas présent, des deux Conservatoires des Espaces Naturels réunis à Hirson afin de tenir, ensemble, leurs assemblées générales respectives. Pas question de fusion cependant, mais, comme l’ont expliqué à la tribune du « Sonhir » le Picard Christophe Lépine, et le Nordiste Luc Barbier, de « travailler ensemble et de mutualiser (nos) forces pour peser dans cette nouvelle région ». 

CONSERVATOIRES ESPACES NATURELS NORD PAS-DE-CALAIS - PICARDIE salle

Avec un millier d’adhérents, quatre-vingts salariés, des centaines de sites – tels Blangy ou Any-Martin-Rieux - et d’actions, les conservatoires ont ainsi acté un « rapprochement » de manière à « préserver les sites, les missions, le statut associatif et les emplois ». Les modifications statuaires adoptées à Hirson ne vont pas bouleverser l’assise citoyenne du mouvement avec une volonté réaffirmée de mettre l’accent sur l’éducation, la pédagogie et, comme l’a ajouté Jean-Jacques Thomas, l’ouverture et l’information des publics.

CONSERVATOIRES ESPACES NATURELS NORD PAS-DE-CALAIS - PICARDIE JJT micro

« De tous les publics, précisa le Maire d’Hirson », en accueillant sous le signe du partage de la nature quelques deux cent cinquante délégués. Une adaptation voulue, mais également nécessaire selon Guy Harlé d’Ophove, Président de la commission « environnement » du Conseil régional qui réclama « au nom d’une nouvelle gouvernance » une « coopération positive » de la part des Conservatoires.