HIRSON NATATION CHAMPIONNATS PICARDIE Audrey Destres podium

Audrey Destres et Brigitte Dambron ont testé la concurrence du Nord – Pas-de-Calais, en prévision du regroupement des Hauts de France la saison prochaine. Le niveau et la densité des clubs de natation s’y révèlent, en effet, bien supérieurs à ceux de la Picardie. Des clubs réputés étaient donc en lice ce week-end à Marcq-en-Baroeul pour le championnat régional été  open des Maîtres. « Hirson Natation » faisait donc figure de petit Poucet face aux clubs de Lille, Dunkerque, Armentières, Saint-Amand, Lens, ou Cambrai.

Dans ce contexte, après une saison difficile et des entraînements contrariés, Audrey Destres voulait donc se rassurer et reprendre des repères chronométriques. Sans ambition particulière, mais avec l'envie de bien nager et de se remotiver pour la fin de saison, elle s'en est fort bien sortie. Elle nage, en effet, le 100 m dos en 1'30 '', s'octroyant le titre régional dans sa catégorie et une seconde place toutes catégories confondues. Elle réalise 1'20'' au 100 m nage libre ; 1'28'' au 100 m 4 nages et 43''3 au 50 m brasse. Outre le titre régional dans sa catégorie, ce dernier chrono la qualifie pour les championnats de France

HIRSON NATATION CHAMPIONNATS PICARDIE Audrey Destres Brigitte Dambron

Quant à Brigitte Dambron, elle s'alignait sur de nouvelles distances et de nouvelles nages de manière à tenter de décrocher une qualification pour les championnats de France. En ouverture, elle s'élance sur le 1 500 m nage libre. Contrainte à l'abandon sur une défaillance physique, la journée s'annonçait mal. Heureusement, elle a su trouver les ressources pour nager le 100 m 4 nages en 1'54'', le 100m dos en 2'01'' et le  50m dos en 54''4. Avec ces temps, elle enlève les trois  titres régionaux dans sa catégorie et établit, de surcroît, un nouveau record de l'Aisne du 100 m dos et un nouveau record de Picardie au 50 m dos. De plus, elle se qualifie pour les championnats de France sur cette nouvelle distance. Brigitte Dambron, Audrey Destres rejoignent ainsi Thierry Brouaux, déjà qualifiés, fin juin, pour la finale nationale de Canet en Roussillon.