CHARLES CLEMENT VISITE RECTEUR 2016 enseignant enfant salle évolution

Après le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale (DASEN) quelques semaines plus tôt, Hirson et la maternelle Charles Clément ont accueilli Valérie Cabuil, Recteur de l’Académie d’Amiens. Le 22 janvier fut, en effet, dévoilée la plaque marquant l’entrée de l’école dans le Réseau franco-allemand « Elysée 2020 ». Ainsi fut officiellement labellisé l’école bilingue et consacré l’apprentissage de l’allemand durant l’ensemble des cours. D’ici quatre ans, 200 écoles maternelles françaises figureront dans ce panel choisi par l’Education Nationale. En attendant, depuis la rentrée, Hirson est la première de l’Académie d’Amiens.

CHARLES CLEMENT VISITE RECTEUR 2016 enfants

Une heure et demie durant, les autorités ont pu mesurer les (étonnants) progrès réalisés par les bambins, mais également l’implication de l’ensemble des enseignants et des animatrices des Temps d’Accueils Péri - éducatifs. Toutes les activités sont, en effet, concernées. Jusqu’à d’éducation physique et sportive. Côté Municipalité, outre l’implication dans les TAP, une caméra, un ordinateur et des micros ont été acquis afin de faciliter les contacts avec le jardin d’enfants de Königsee.

CHARLES CLEMENT VISITE RECTEUR 2016 intervention Recteur

Sous-Préfet de Vervins, Dominique Babski, souligna, pour sa part l’implication de « Canopé », le réseau de création et d'accompagnement pédagogiques, de l’Office franco-allemand de la jeunesse et l’Institut Goethe. «  Cette initiative et la qualité des enseignements dispensés démontrent que les enfants du monde rural disposent également d’un formidable potentiel. Reste à souhaiter, poursuivit Jean-Jacques Thomas, qu’après la maternelle, les élèves de Charles Clément bénéficient de la même continuité jusqu’en CM2 ».

CHARLES CLEMENT VISITE RECTEUR 2016 marchande

Egalement présente pour marquer, par l’exemple, les semaines académiques de l’école maternelle et nationale des langues vivantes, le Recteur s’attacha à mettre en exergue cette expérience, confirmant sa volonté de poursuivre l’opération tout en rappelant les missions de l’Ecole tandis que le Sous-Préfet de Vervins parlait d’un « véritable élan d’une école importante où l’enfant apprend en jouant et joue en apprenant ».