LONGUEIL US BHT 2016 Lemaire Robin

« Heureusement  que nous ne jouions pas notre saison sur ce match là ». Pour le moins dépité par la prestation de ses joueurs, Thierry Bastin termine donc sa saison par une défaite méritée avec, en face, un Amrane, passeur et auteur d’un doublé. Le meneur de jeu tenait à quitter Longueil en faisant le job jusqu’au bout. C’est réussi pas pour les Hirsonnais. Pourtant, après un premier tir de Kostrzewa renvoyé par la barre (2e), la  triple réaction est signée Barbet (7e), Pétrossi (9e) puis Lemaire (10e) (notre photo) , déterminant à la réception d’un débordement de Bonnaire : (10e) : 0 -1.

LONGUEIL US BHT 2016 Amrane Pétrossi

Pas le temps de savourer que Vandewiele manque sa sortie. Amrane (à la lutte avec Pétrossi)  débute son festival en transformant le coup franc dans la lucarne (13e) : 1-1. Apathique, la défense hirsonnaise laisse ensuite Kostrzewa récupérer un ballon mal dégagé (20e) : 2-1. Pour conclure ces vingt minutes d’absence, Amrane, encore lui, déborde sur la gauche et adresse un caviar que Kostrzewa n’a plus qu’à pousser au fond des filets (33e) : 3-1.

LONGUEIL US BHT 2016 Pétrossi Cailleux

Secoués à la pause, les Hirsonnais réussissent malgré tout leur retour. Bellard dégage du poing l’essai de Pétrossi (50e), Hourlier suit et, de la tête, réduit la marque (50e) : 3-2. Sur l’action, blessé, le gardien de Longueil doit être évacué par les pompiers. Cet arrêt de jeu d’un quart d’heure galvanise d’autant plus les Isariens que les Hirsonnais ne sont ni au pressing, ni à l’affût. Par deux fois, (65e et 73e), Amrane slalome au milieu des défenseurs avant de servir Moussaoui sur un plateau et de conclure lui-même : 5 - 2. 

LONGUEIL US BHT 2016 débordement Lottin

Le but de la révolte signé Lottin (80e) sur le seul tir cadré de cette seconde partie de match n’y change rien. Les Hirsonnais avaient définitivement la tête ailleurs. Cependant, les vacances ne sont pas encore là. Vendredi soir, l’U.S BHT se déplace, en effet, à La Capelle pour le compte de la Coupe de France. Avec un autre état d’esprit ?